DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au Mexique, on remixe pour oublier le virus

Sur un toit de Naucalpan, une banlieue de Mexico, de puissants haut-parleurs jouent un remix endiablé. Aux platines, Roberto Garcia fait danser ses voisins pour les aider à supporter le confinement.

Roberto, 38 ans, qui s'est auto-proclamé "Conquistador Latino", est un "sonidero", un DJ de style mexicain, très populaire, qui mélange musique et lumières pour faire danser les rues.

Dans son micro, du haut de l'immeuble où il a installé son matériel, il salue aussi amicalement que bruyamment son public.

C'est l'impossibilité de faire la fête à cause de la pandémie qui sévit au Mexique, qui a encouragé Roberto à d'abord mettre son show sur son propre toit. Succès immédiat. Il ne lui a pas fallu beaucoup de temps pour être invité à jouer sur d'autres terrasses.

"A cause de la pandémie, on ne donne plus d'autorisation de se produire et il n'y a pas d'endroits où sortir et s'amuser. Cela fait 20 ans que mon "Conquistador Latino" tourne. Je me suis donc adapté à la situation", explique le DJ à l'AFP.

Peu à peu, depuis leurs balcons, des voisins se laissent prendre par le rythme de la musique électronique. Le quartier tout entier semble couvert par ces sons entrecoupés des sorties du DJ. Tout est rentransmis en direct sur Facebook.

Roberto ne fait pas payer son spectacle. Sa seule motivation, confie le DJ, est d'apporter un peu de musique aux personnes confinées.

A l'instar de plusieurs villes européennes, il appelle les Mexicains à applaudir pendant 30 secondes le personnel médical mobilisé dans la lutte contre le coronavirus.

Avec AFP

Plus de No Comment