DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
En Angleterre, on se donne rendez-vous.. au distributeur de masques

Et si on mettait des masques dans un distributeur ?Quand l’idée a germée dans la tête d’Adam Freeman, il s’agissait d’un simple site internet comme ceux que l’on voit par dizaines depuis l’arrivée de la crise sanitaire liée au coronavirus. Un service de livraison en 48 heures : « Je voulais acheminer les masques le plus rapidement possible aux gens, se souvient le fondateur de Maskey. Et puis je me suis dit que l’idée du distributeur permettait aux gens de les trouver dans les centres commerciaux, dans les parcs …n’importe où, n’importe quand. »

Le 10 mai, il installe sa première machine dans sa ville natale de Chigwell, au sud-est de l’Angleterre. Le lendemain, le Royaume-Uni généralisait le port du masque et la demande explosait. Dans les trains, dans les bus, dans les magasins… le chef d’entreprise s’attend à une croissance soutenue jusqu’à Noel au moins.

Plus de No Comment