DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Barcelone rend hommage aux victimes de l'attaque à la fourgonnette qui avait fait 16 morts sur Las Ramblas et à Cambrils en 2017

Une cérémonie, rendue discrète par la pandémie de Covid-19, a eu lieu lundi pour marquer le troisième anniversaire des attentats djihadistes de Catalogne qui avaient fait 16 morts en 2017.

Après avoir écouté un émouvant chant populaire catalan, plusieurs dizaines de proches des victimes, silencieux et portant des masques, ont déposé des œillets blancs sur la célèbre avenue des Ramblas de Barcelone.

Le président régional catalan Quim Torra et le ministre espagnol de la Santé Salvador Illa ont aussi participé au bref hommage, où les distances de sécurité sanitaires ont été respectées.

Le 17 août 2017, Youneb Abouyaaqoub avait foncé sur les passants au volant d'une camionnette, tuant 14 personnes, ainsi qu'une quinzième pendant sa fuite, avant d'être abattu par la police après quatre jours de cavale.

A l'aube du 18 août, cinq autres membres de la cellule djihadiste avaient écrasé en voiture et poignardé plusieurs personnes dans la station balnéaire de Cambrils, tuant l'une d'elles, avant d'être abattus.

Au total, le double attentat a fait 16 morts et 140 blessés.

Trois membres de la cellule djihadiste doivent passer prochainement en jugement à une date encore à fixer: Mohamed Houli Chemlal, survivant d'une explosion accidentelle dans la maison où le groupe préparait des explosifs sous la direction de l'imam Abdelkadi Es Satty, tué par l'explosion ; Driss Oukabir, qui avait loué la camionnette utilisée à Barcelone ; et Said Ben Iazza, accusé d'avoir collaboré avec la cellule djihadiste.