DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Paris : la fête complètement gâchée

euronews_icons_loading
Paris : la fête complètement gâchée
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Si la finale de Ligue des champions s'est conclue pour les joueurs du PSG par une triste défaite 1-0, il est un autre chiffre que l'on retiendra de la soirée : 148. C'est le nombre d'interpellations effectuées à l'issue d'affrontements pendant et après le match.

Des heurts ont en effet opposé les forces de l'ordre et des groupes de jeunes autour du Parc des Princes, le stade habituel du PSG, où quelques centaines de supporters suivaient la finale.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a condamné ce qu'il a qualifié de "débordements inadmissibles".

A l'issue du match, des groupes de jeunes se sont livrés à des actes de vandalisme sur les Champs-Elysées. Voitures incendiées, vitrines de magasins cassées... Ce qui a donné lieu à de nouveaux affrontements avec les forces de l'ordre.

En plus des 148 interpellations, les autorités ont recensé 16 agents des forces de l’ordre blessés, 12 magasins attaqués, une quinzaine de véhicules dégradés.

C'est loin, bien loin de la fête que tant de Parisiens souhaitaient vivre, si leur équipe avait gagné.