DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Crise au Bélarus : l'opposition galvanisée après l'arrestation de Maria Kolesnikova

euronews_icons_loading
Crise au Bélarus : l'opposition galvanisée après l'arrestation de Maria Kolesnikova
Tous droits réservés  AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Minsk a confirmé l'arrestation de l'opposante bélarusse Maria Kolesnikova à la frontière ukrainienne. A t-elle cherché à fuir le Bélarus ou a-t-elle tenté de s'opposer à son expulsion ? Les informations sont floues et contradictoires.

L'opposition dénonce un enlèvement

Exilée en Lituanie, la leader de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa dit ne pas avoir de nouvelles "de Maria Kolesnikovadepuis plus de 24 heures" et affirme qu'"elle a été kidnappée" .

Puis d'ajouter : "Nous allons continuer à nous battre, nous sommes en train de gagner notre combat. Nos manifestations, nos grèves sont en train de produire leur effet. Ce régime est à l'agonie et le fait qu'ils kidnappent des gens montre qu'ils ont peur et qu'ils ne savent plus quoi faire."

Ce régime est à l'agonie et le fait qu'ils kidnappent des gens montre qu'ils ont peur et qu'ils ne savent plus quoi faire.
Svetlana Tikhanovskaïa
Leader de l'opposition bélarusse

Loukachenko se confie aux médias russes

Cible de la contestation, le président bélarus Alexandre Loukachenko a répondu aux questions de plusieurs médias publics russes.

Dans cet entretien, il aurait déclaré "être peut-être resté trop longtemps au pouvoir", tout en estimant "être le seul capable de défendre les bélarusses". Il accuse en outre l'opposition de vouloir briser les liens avec la Russie et dénonce un complot de l'Occident pour le faire chuter. Il aurait indiqué aussi que si son régime tombait, la Russie suivrait.

Alexandre Loukachenko dirige le Belarus depuis 26 ans. Sa réélection contestée il y a un mois a entraîné des manifestations sans précédent et une vague de répression.