DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Au Nigeria, les manifestations contre les violences policières se poursuivent

Après une journée intense de manifestation au Nigeria mercredi, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs grandes villes du pays ce jeudi pour dénoncer les violences policières.

Ils étaient encore des milliers à Lagos, tentaculaire ville de 20 millions d'habitants, à marcher, chanter et danser dans différents quartiers, bloquant toujours les principaux axes de circulation.

Les manifestants n'ont pas été découragés par les déclarations de l'armée nigériane qui disait jeudi matin se tenir prête "à faire respecter la loi et l'ordre", mettant en garde "les éléments subversifs et les fauteurs de troubles". Et hormis quelques incidents, la plupart des marches de jeudi se sont déroulées pacifiquement.

A Ikeja, un quartier du centre de Lagos, l'ambiance battait son plein en début d'après-midi, malgré l'attaque le matin d'au moins 6 manifestants par de jeunes hommes armés de bâtons et de machettes arrivés en bus, selon plusieurs témoignages recueillis par l'AFP.

Plus de No Comment