DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Lourd bilan des violences aux Pays-Bas

La police néerlandaise a annoncé mardi avoir arrêté au moins 184 personnes pour leur participation aux violentes émeutes qui se sont produites pour la troisième nuit consécutive aux Pays-Bas, les pires troubles dans le pays depuis quatre décennies.

Au moins dix policiers ont été blessés dans les derniers affrontements avec les émeutiers, qui ont pillé des magasins et incendié des voitures dans plusieurs villes dont Rotterdam, Amsterdam et La Haye lundi soir.

Les émeutes ont commencé samedi soir, dès l'entrée en vigueur d'un couvre-feu imposé pour la première fois dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale, pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le couvre-feu, au cours duquel il est interdit de sortir de chez soi entre 21H00 et 04H30, est respecté par la majorité des Néerlandais.

"Nous pouvons confirmer au moins 184 arrestations", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Sherlo Esajas. Selon la police, qui a déjà appréhendé 250 personnes dimanche, d'autres arrestations pourraient suivre.

Le chef de la police Henk van Essen a fermement condamné les émeutiers, affirmant que ces troubles n'avaient "plus rien à voir avec le droit à manifester".