DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Des manifestants à Mandalay, en Birmanie, le 21 février 2021

Près de trois semaines après le putsch du 1er février, la mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas avec des dizaines de milliers de personnes dans les rues ce dimanche dans les grandes villes du pays, mais aussi dans des villages reculés.

"Nous sommes prêts à perdre la vie. Nous nous battrons jusqu'au bout", a assuré un manifestant de 26 ans à Rangoun, la capitale économique. "Si nous avons peur, nous ne réussirons pas" à renverser la junte.

Des protestataires se sont aussi réunis à Mandalay, théâtre la veille des violences les plus meurtrières depuis le coup d'Etat.

Dans cette ville du centre du pays, la police a tiré sur des manifestants venus soutenir des ouvriers en grève sur un chantier naval pour protester contre le putsch.

"Deux personnes sont mortes, dont un mineur qui a reçu une balle dans la tête" et une trentaine ont été blessées, a indiqué Hlaing Min Oo, chef d'une équipe de secouristes volontaires.