DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pas de date pour la transition européenne de l’automobile

euronews_icons_loading
Pas de date pour la transition européenne de l’automobile
Tous droits réservés  DANIEL LEAL-OLIVAS/AFP
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne veut dire au revoir aux voitures à essence et au diesel. Mais la question est au centre d'une intense bataille politique entre les défenseurs de l'environnement et les industriels.

Dans une lettre adressée au début du mois à la Commission européenne, neuf Etats membres ont réclamé à l'institution de fixer une date de fin de production et de vente de moteur à combustion interne. La Commission fixe 2050 comme un horizon mais sans donner plus de détails. "Pour le moment effectivement nous n'avons pas fixé de date sur cette réalisation. Evidemment il faut calculer le cycle de vie d'une voiture, c'est peut-être 10-15 ans. Nous avons donc une perspective sur la réalisation de cette transition", explique Tim McPhie, porte-parole de la Commission.

Le transport représente actuellement 25% des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE. Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, l'Union devra réduire cette pollution de 90% avec le développement de stratégies en faveur d'une mobilité durable.

Mais l'industrie automobile traverse une crise profonde. La production de véhicule a chuté l'année dernière de 22,9%% à cause de la pandémie de covid-19. Les représentants du secteur à Bruxelles ou les eurodéputés allemands opposés à ce plan n’ont pas voulu répondre aux questions d’Euronews.

La transition climatique a déjà un coût important pour les consommateurs. Les standards actuels en matière d'émissions ont nécessité des développements technologiques qui ont rendu les voitures plus onéreuses. Pour le journaliste Dániel Zách il y a encore trop de facteurs différents à prendre en compte dans l’achat d’un véhicule. Dès lors "les dates de transition ne sont pas certaines", explique-t-il.

L'Union européenne doit annoncer dans le courant de l'année de nouveaux standards pour une mise en oeuvre en 2025. Pour certains experts il existe pourtant d'autres solutions afin de réduire la pollution automobile. Ils proposent de diminuer le nombre de voitures sur les routes en développant le télétravail. "Cela apporterait un résultat plus efficace et plus certain, cela ne ferait pas exploser le marché automobile avec de nouveaux standards", ajoute Dániel Zách.

La bascule pourrait se produire lorsque le prix des véhicules électriques diminuera fortement. Dans le même temps l'UE défend le rail et le vélo pour entrainer un changement des habitudes de transport.