euronews_icons_loading
À Lisbonne, Belgrade, Athènes ou Glasgow, des commerçants reprennent le travail

Certains États européens rouvrent progressivement les lieux de vie après des restrictions destinées à freiner l'épidémie de coronavirus.

Les terrasses des cafés ont rouvert ce lundi au Portugal près de deux mois après l'entrée en vigueur de mesures très strictes prises pour freiner l'augmentation des cas quotidiens de Covid-19. Les musées et les écoles secondaires ont également rouvert.

En Serbie, le gouvernement a autorisé ce lundi les bars et les restaurants à servir leurs clients en extérieur, dans le respect des gestes barrières. Cet assouplissement destiné à soutenir l'économie intervient alors que les cas restent à un niveau élevé dans le pays, et que les vaccinations patinent. 1,5 des 7 millions de Serbes ont reçu une dose, alors que le mouvement anti-vaccin prend de l'ampleur dans cet État des Balkans.

La Grèce a autorisé lundi la plupart des magasins à rouvrir, malgré des chiffres toujours inquiétants pour ce qui est de l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement espère ainsi relancer l'économie qui souffre fortement de la réduction du tourisme. Les gens désirant se rendre dans les magasins devront toutefois prendre rendez-vous, et le nombre de personnes pouvant se trouver en même temps dans un magasin est limité, allant jusqu'à 20 personnes pour les plus importants. Cette mesure ne concerne toutefois pas les grands magasins et les centres commerciaux. Et elle ne s'applique pas aux deux plus grandes villes du pays après Athènes, Thessalonique et Patras, où l'infection est particulièrement virulente.

En Ecosse, les salons de coiffure rouvrent leurs portes pour la première fois depuis plus de trois mois, alors que les restrictions du Covid-19 s'assouplissent dans le pays. Taylor Ferguson et sa femme Anne, qui possèdent un salon de coiffure dans la ville, se disent à la fois excités et inquiets face au nombre incalculable de demande de rendez-vous.