DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rebâtir une Syrie en ruines : Bachar al-Assad fixe le cap de son quatrième mandat de président

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  & Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Rebâtir une Syrie en ruines : Bachar al-Assad fixe le cap de son quatrième mandat de président
Tous droits réservés  AP/Facebook page of the Syrian Presidency
Taille du texte Aa Aa

Le tapis rouge est déroulé une fois encore en Syrie pour Bachar al-Assad qui a prêté serment ce samedi à Damas pour un quatrième mandat de président.

Au pouvoir depuis 21 ans

Au pouvoir depuis 2000, il avait été réélu triomphalement en mai dernier, sans véritable opposition, avec plus de 95 % des voix. Un scrutin dont la légitimité a été dénoncée par l'Union européenne et les États-Unis.

AP/Facebook page of the Syrian Presidency
Bachar al-Assad entouré de ses partisans le 17 juillet 2021AP/Facebook page of the Syrian Presidency

Sa priorité : rebâtir un pays en ruines

Lors de son discours d’investiture, Bachar al-Assad a fixé les priorités de son nouveau mandat : le président syrien entend rebâtir un pays dévasté par des années de guerre, et en proie à une grave crise économique et financière. La Syrie connaît une dépréciation historique de sa monnaie, une inflation galopante et un taux de pauvreté qui touche 80 % de la population, selon l'ONU.

La crise a été amplifiée par les sanctions internationales et l'effondrement économique et financier au Liban voisin, où les banques imposent depuis l'automne 2019 des restrictions draconiennes sur les retraits. "Le plus gros obstacle actuellement, ce sont les fonds syriens gelés dans les banques libanaises", a le président dans son discours, estimant leurs montants à des dizaines de milliards de dollars.

Le plus gros obstacle actuellement, ce sont les fonds syriens gelés dans les banques libanaises.
Bachar al-Assad
Président syrien

Sous pression financière, le gouvernement syrien a augmenté ces dernières semaines les prix de l'essence, du diesel, du pain, du sucre et du riz non subventionnés, tandis que les pannes de courant se sont aggravées, les rationnements atteignant une vingtaine d'heures par jour.

AP/AP
Une maison touchée par un bombardement de l'armée syrienne sur la province d'Idleb le 15 juillet 2021AP/AP

Autre priorité : Éradiquer les groupes rebelles

L'autre priorité de Bachar al-assad est de reprendre l'intégralité du territoire syrien, alors qu'une partie de la province d'Idleb, au nord-ouest, est encore aux mains des groupes rebelles , tout comme les zones sous domination kurdes.