DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Espagne, les plus démunis accèdent aux soins dentaires grâce à la fondation Luis Séiquer

Access to the comments Discussion
Par Laura Berlioz
euronews_icons_loading
En Espagne, les plus démunis accèdent aux soins dentaires grâce à la fondation Luis Séiquer
Tous droits réservés  Shutterstock/Shutterstock
Taille du texte Aa Aa

La Fondation espagnole Luis Séiquer rend accessibles les soins dentaires aux plus démunis. Elle vient en aide aux personnes aux revenus limités ou en situation précaire comme les immigrés, les toxicomanes ou encore les femmes battues.

Maria a dépensé près de 3000 euros dans des soins dentaires, sans résultat. Impossible de débourser un centime de plus mais la fondation Luis Séiquer lui a changé la vie : "J'avais l'habitude de trouver des excuses pour ne pas retrouver mes amis. Je les voyais manger et marcher. Moi je mettais tout vite dans ma bouche et mes facettes tombaient. Ces choses là me complexaient beaucoup."

Des prestations à moitié prix voire gratuites

Par rapport à un dentiste classique, la prestation revient à moitié prix. "Le plus courant, c'est de nettoyer la bouche, extraire les morceaux qui doivent l'être, ceux qui ont été fracturés ou sont douloureux. Nous faisons aussi des prothèses fixes ou amovibles", explique une dentiste.

Dans le centre de séjour temporaire d'accueil pour immigrés à Melilla, les patients ne paient rien.

La Fondation souhaite que le système de santé publique espagnol élargisse ses compétences afin de réaliser son rêve : "Nous souhaiterions disparaître car cela voudrait dire que le secteur public prend en charge la santé bucco-dentaire au même titre qu'il prend en charge la santé ophtalmique ou la santé urologique".

En Espagne, la fondation dispose pour le moment de cinq cliniques et d'une unité mobile. La dernière clinique a ouvert juste avant de début de la pandémie deCovid-19 mais compte déjà environ 700 clients.

L'institution travaille également dans d' autres pays, notamment en Amérique latine. Depuis sa création, il y a 12 ans, 50 000 personnes ont bénéficié de soins.