DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'UE "doit parler" aux talibans car "ils ont gagné la guerre"

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
L'UE "doit parler" aux talibans car "ils ont gagné la guerre"
Tous droits réservés  Johanna Geron/AP
Taille du texte Aa Aa

Réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ce mardi. Face au retour au pouvoir des talibans après presque deux décennies passées à les combattre, les puissances occidentales sont confrontées au choix difficile d'établir ou non des relations avec le groupe. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell a tranché : « Les talibans ont gagné la guerre. Il va donc falloir discuter avec eux afin d'engager un dialogue dès que nécessaire pour prévenir une catastrophe humanitaire et migratoire potentielle, mais aussi une crise humanitaire."

Pour Josep Borrell, la coopération avec tout futur gouvernement afghan devra répondre à certaines conditions. D'abord un règlement pacifique de la crise actuelle. Les négociations sont toujours en cours au Qatar pour arriver à un gouvernement plus représentatif de la société afghane. Deuxième condition, le respect des droits fondamentaux de tous les Afghans, en particulier les femmes et les jeunes filles.

"La crise géopolitique la plus importante depuis l'annexion de la Crimée"

Une journaliste afghane basée à Bruxelles a lancé un appel à l'Union européenne.

"Je vous en supplie : s'il vous plaît, ne reconnaissez pas les talibans sans aucune condition. Nous ne voulons pas reculer et nous voulons avancer, s'il vous plaît", supplie Ailuma Sadid, journaliste au Brussels Morning Newspaper,

Selon Josep Borrell, la prise de contrôle de l'Afghanistan par les talibans est l'événement géopolitique le plus important depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014

"Le plus haut diplomate de l'UE a également déclaré que ces événements forme une preuve supplémentaire que l'Europe doit développer une autonomie stratégique pour réagir plus rapidement aux problèmes qui l'affectent directement. Des erreurs avaient été commises en particulier dans l'évaluation des capacités des soldats afghans à résister à une offensive des talibans. Il a expliqué que des pourparlers étaient en cours pour former une délégation de l'UE qui se rendrait en Afghanistan et négocierait avec les talibans pour l'évacuation d'environ 400 agents afghans leurs familles. Pourrions-nous faire confiance aux talibans pour devenir un partenaire crédible de l'UE ? Joseph Borell a été prudent là-dessus. Pour l'instant, les talibans sont toujours les mêmes mais ils parlent mieux anglaisa t'il déclaré ...", rapporte notre correspondante Anelise Borges.