DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Climat : les militants d'Extinction Rebellion poursuivent leur combat pour la planète

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Rassemblement à Londres des militants d'Extinction Rebellion le 23 août 2021
Rassemblement à Londres des militants d'Extinction Rebellion le 23 août 2021   -   Tous droits réservés  Alberto Pezzali/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le mouvement écologiste "Extinction Rebellion" revient sur le devant de la scène avec ce rassemblement lundi dans le centre de Londres qui devait donner le coup d'envoi de quinze jours de manifestations.

15 jours de manifestations

Objectif : continuer d'alerter l'opinion publique sur les dangers du réchauffement climatique et exiger des pouvoirs publics des actions radicales pour préserver la planète, alors que les catastrophes naturelles ne cessent de se multiplier.

"Les gens ont regardé les informations, ils ont vu les incendies, les inondations... Je ne crois pas qu'ils aient beaucoup confiance dans la réponse de notre gouvernement. Nous sommes ici pour demander une action immédiate", souligne Scott, membre d'Extinction Rebellion.

Les gens ont regardé les informations, ils ont vu les incendies, les inondations.
Scott
Un manifestant

"Un récent rapport de l'UNICEF dit que pratiquement tous les enfants de la planète vont subir certains des effets néfastes du changement climatique. Or, il s'agit de notre génération, c'est terrifiant ! Je m'inquiète de l'état où sera notre société quand nous serons vieux."

Un récent rapport de l'UNICEF dit que pratiquement tous les enfants de la planète vont subir certains des effets néfastes du changement climatique.
Une étudiante

Actions coups de poing à Oslo

Un rassemblement similaire a eu lieu à Oslo, en Norvège :

Ali Zare/AP
Rassemblement à Oslo des militants d'Extinction Rebellion le 23 août 2021Ali Zare/AP

Des militants écologistes ont bloqué un important carrefour routier et se sont introduits au ministère de l’Énergie pour dénoncer la poursuite de l'exploration pétrolière dans les eaux norvégiennes.