DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Sri Lanka : naissance rare de deux éléphanteaux jumeaux en captivité

Le principal orphelinat d'éléphants du Sri Lanka a enregistré mardi une rare naissance de jumeaux. Une femelle de 25 ans, Surangi, a mis au monde des éléphanteaux mâles en bonne santé.

Il s'agit des premiers jumeaux éléphants nés en captivité au Sri Lanka depuis 1941, selon l'expert en éléphants Jayantha Jayewardene.

"Les éléphanteaux et la mère se portent bien", a déclaré à l'AFP Renuka Bandaranaike, responsable de l'orphelinat d'éléphants de Pinnawala. "Les bébés sont relativement petits, mais ils sont en bonne santé".

Il s'agit pour Surangi, de sa deuxième mise-bas après avoir donné naissance à un éléphanteau mâle en 2009. Le père, Pandu, 17 ans, est également l'un des 81 pensionnaires de l'orphelinat, qui a été créé en 1975 pour s'occuper des éléphants sauvages démunis.

L'établissement, qui est une attraction touristique majeure, a été fermé aux visiteurs en raison des restrictions liées au coronavirus. L'année dernière, les autorités avaient annoncé une naissance de jumeaux à l'état sauvage, dans le sanctuaure de Minneriya ; la première connue.

Le gouvernement a dévoilé des règlements stricts pour protéger les animaux qui sont considérés comme sacrés dans cette nation majoritairement bouddhiste. De nombreux riches Sri Lankais - y compris des moines bouddhistes - gardent des éléphants comme animaux de compagnie pour faire étalage de leur richesse, mais les cas de mauvais traitements sont nombreux.

Les personnes qui enfreignent la nouvelle loi verront leur éléphant pris en charge par l'État et risquent une peine de trois ans de prison.

Les registres officiels montrent qu'il y a environ 200 éléphants domestiqués au Sri Lanka et environ 7 500 dans la nature. La capture d'éléphants sauvages est une infraction pénale passible de la peine de mort, mais les poursuites sont rares.

Les militants affirment que plus de 40 éléphanteaux ont été volés dans des parcs naturels au cours des 15 dernières années.