DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bataille pour l'avortement entre Washington et le Texas

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
euronews_icons_loading
Bataille pour l'avortement entre Washington et le Texas
Tous droits réservés  J. Scott Applewhite/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le droit à l'avortement fait l'objet d'une bataille judiciaire aux Etats-Unis entre le gouvernement fédéral et le Texas.

L'administration Biden a porté plainte après l'adoption d'une loi limitant drastiquement les interruptions de grossesse dans l'Etat conservateur du sud du pays.

Il y est désormais impossible d'avorter après 6 semaines de grossesse, à un stade où la plupart des femmes ignorent être enceintes.

Selon les associations de planning familial, 85% des avortements pratiqués jusqu'ici au Texas avaient lieu après six semaines.

La loi entrée en vigueur le 1er septembre ne prévoit pas d'exception en cas de viol ou d'inceste, mais seulement pour urgence médicale.

Cette législation "est clairement inconstitutionnelle au regard de la jurisprudence de la Cour suprême", a déclaré ce jeudi le ministre de la Justice Merrick Garland lors d'une conférence de presse.

La Cour suprême des Etats-Unis a garanti en 1973 le droit des femmes à avorter et précisé ensuite qu'il s'appliquait tant que le foetus n'est pas viable, soit vers 22 semaines de grossesse.

Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a lui affiché sa "confiance dans les tribunaux", tout en accusant Joe Biden de vouloir simplement "détourner l'attention des évacuations désastreuses d'Afghanistan et de sa politique migratoire inconsciente".