DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Commémorations du 11 septembre : les réactions de plusieurs responsables politiques

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
New York
New York   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Vingt ans après, l'Amérique a rendu hommage à ses victimes. C'est au mémorial du 11 septembre au Pentagone que le président Joe Biden a conclu sa visite des trois sites touchés lors des attaques perpétrées en 2001.

Ici, l'un des avions de ligne détourné par des membres d'Al-Qaïda, a percuté un côté du bâtiment militaire, tuant 125 personnes. Accompagné de la vice-présidente Kamala Harris, le président a assisté à plusieurs événements commémoratifs.

C'est en Pennsylvanie, que Georges Bush, président des Etats-Unis au moment du drame, s'est exprimé : "Dans les semaines et mois qui ont suivi les attentats du 11 septembre, j'étais fier de diriger un peuple extraordinaire, résilient, et uni. Si on parle de l'unité de l'Amérique, ces temps sont lointains. Des forces du mal semblent à l'oeuvre, et elles transforment chaque désaccord en dispute, et chaque dispute en un choc des cultures. Une grande partie de notre politique est devenu un appel à la colère, à la peur, et au ressentiment. Cela laisse inquiet pour notre nation, et notre avenir ensemble".

En Virginie, à Norfolk, devant le mémorial du 11 septembre, le secrétaire général de l'OTAN a également rendu hommage aux victimes. C'était aussi le cas de la chancelière allemande Angela Merkel, en visite officielle en Pologne... où elle a dressé un bilan mitigé de l'invasion de l'Afghanistan qui a suivi :"Nous devons maintenant reconnaître que bien que nous ayons réussi à vaincre le terrorisme, qui met en danger notre sécurité, à l'heure actuelle nous n'avons pas atteint tous nos objectifs."

Pour marquer les 20 ans des attentats, l'hymne national américain a été joué, à l'extérieur du château de Windsor, lors de la cérémonie de la relève de la garde.