DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
La Chine teste son premier "robot pompiste"

Dans cette station-service de la région autonome du Guangxi Zhuang, les automobilistes trouvent désormais un bras robotique équipé de capteurs à la place de la pompe à essence ordinaire.

Le robot reçoit d'abord la commande du client via une application. Il peut ensuite ouvrir le réservoir de carburant de la voiture, dévisser le bouchon et y verser carburant. Après avoir ravitaillé le véhicule, le robot referme le bouchon et revient à sa position initiale. L'ensemble du processus prend 180 secondes, soit le même temps qu'il faut à un travailleur humain pour effectuer le même travail.

Le robot a été mis au point par Sinopec, l'un des principaux producteurs chinois de pétrole et de gaz. Il se compose de quatre parties : un bras robotisé, un système cognitif, une buse de carburant et d'autres accessoires de ravitaillement, et un système de contrôle. Le robot utilise également des technologies d'évitement des obstacles afin d'éviter de heurter les piétons et les véhicules pendant son service.

Selon les employés des stations-service, la machine profitera à la fois aux employés et aux consommateurs. "Une fois que le robot sera officiellement mis en service, il réduira les tâches manuelles, en particulier aux heures de pointe. Il pourra également contribuer à réduire le temps d'attente des clients", a déclaré Wei Chunmei, le directeur de la station-service de Sinopec.

Selon Sinopec, le robot sera utilisé dans plus de 30 000 stations-service à travers le pays.