This content is not available in your region

Égalité femmes-hommes : quel bilan pour Angela Merkel ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AP
euronews_icons_loading
La chancelière après une conférence avec des femmes dirigeantes à Berlin, le 19 octobre 2016.
La chancelière après une conférence avec des femmes dirigeantes à Berlin, le 19 octobre 2016.   -   Tous droits réservés  Markus Schreiber/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.

Première femme à la tête du gouvernement allemand, Angela Merkel a marqué toute une génération de femmes au cours de ses 16 années au pouvoir. Admirée sur la scène politique mondiale pour son pragmatisme, elle est devenue un modèle pour de nombreuses allemandes, comme Leonie Pow, responsable de la campagne électorale à seulement 24 ans : "Ce n'est qu'à l'école, lorsque j'ai commencé à avoir une conscience politique, que j'ai réalisé à quel point cela signifiait, surtout pour l'ancienne génération, qu'une femme dirige l'Allemagne. Quand j'ai compris ça, ça m'a rendu fière, moi aussi."

"Une chose est claire, et une femme l'a prouvé : les femmes peuvent tout faire. C'est désormais considéré comme une évidence dans notre pays", a déclaré Alice Schwarzer, la féministe la plus célèbre d'Allemagne. "Cependant, une seule femme chancelière ne fait pas l'émancipation".

Si beaucoup admirent Angela Merkel pour avoir réussi à briser le plafond de verre du pouvoir, certains lui ont en effet reproché de ne pas s'être suffisamment battu pour l'égalité de genre dans la société et en politique. "Elle a fait beaucoup moins pour les femmes en politique et pour l'égalité de genre que ce que l'on aurait pu attendre. Elle n'a pas fait de la promotion des femmes l'une de ses principales préoccupation, en tant que première femme chancelière", explique ainsi Julia Reuschenbach, analyste politique à l'Université de Bonn.

Les Allemandes ont même connu quelques revers durant les mandats d'Angela Merkel. Par exemple, la proportion de femmes au sein du groupe parlementaire CDU/CSU au Budestag par exemple est passé de 23 % en 2005, à moins de 20% aujourd'hui

"Nous devrions tous être féministe"

Par ailleurs , les femmes représentent seulement 31 % des députés au Bundestag ... un chiffre qui a reculé par rapport par rapport à la période 2013-2017, et qui est bien en dessous de plusieurs pays européen, comme la Suède, la Belgique ou l'Espagne Enfin, l'Allemagne présente également l'un des écarts de rémunération les plus importants de l'UE, les femmes gagnant 18 % de moins que les hommes en 2020.

L'une des raisons de la réticence de Mme Merkel à se battre plus ouvertement pour les questions féministes en Allemagne pourrait être sa propre lutte pour atteindre le sommet de la politique allemande, estime Alice Schwarzer. "Mme Merkel a subi de nombreuses critiques en tant que femme, surtout au début de sa carrière politique. Elle ne s'y attendait pas, et c'est peut-être la raison pour laquelle elle n'a pas choisi le fait qu'elle soit une femme comme sujet central."

Angela Merkel a longtemps été critiquée pour ne s'être jamais déclaré ouvertement féministe. Mais alors que son ultime touche à sa fin, elle a récemment montré qu'elle assumait désormais son rôle de modèle pour les femmes : " Je peux dire aujourd'hui de manière affirmative : alors je suis une féministe. J'ai dit cela un peu timidement sur scène à l'époque. Aujourd'hui, c'est mieux réfléchi et donc, dans ce sens, je peux dire : oui, nous devrions tous être féministes", déclarait ainsi la chancelière lors d'une conférence à Düsseldorf, le 8 septembre 2021.

Angela Merkel laissera sa place après les élections générales, qui se tiendront dimanche en Allemagne