This content is not available in your region

La Grèce achète des frégates à la France : partenariat stratégique renforcé entre les deux pays

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
euronews_icons_loading
Emmanuel Macron et Kyriakos Mitsotakis le 28 septembre 2021
Emmanuel Macron et Kyriakos Mitsotakis le 28 septembre 2021   -   Tous droits réservés  Ludovic Marin/AP

La France et la Grèce renforcent leur partenariat stratégique et militaire.

Renforcer la défense européenne

Athènes a ainsi officialisé ce mardi la commande de trois frégates de défense et d'intervention pour un montant qui se chiffre à plusieurs milliards d'euros.

Ce contrat s'inscrit dans le cadre d'un renforcement du programme d'armement grec après les récentes tensions avec la Turquie en Méditerranée orientale.

Pour Athènes, comme pour Paris, il s'agit plus globalement de renforcer la défense et la sécurité européenne :

"L'Union européenne doit être en mesure de défendre, de manière autonome, ses intérêts nationaux et géographiques en Europe, et au-delà. Cela n'est possible que si elle développe sa capacité militaire, sans devoir nécessairement compter sur une aide de l'OTAN ou des Nations unies. Des choix comme ce partenariat stratégique entre la Grèce et la France vont précisément dans ce sens."

L'Union européenne doit être en mesure de défendre, de manière autonome, ses intérêts nationaux et géographiques en Europe, et au-delà.
Kyriakos Mitsotakis
Premier ministre grec

La France se console après la crise des sous-marins

Pour la France, ce contrat militaire intervient après la crise des sous-marins. Mi-septembre, l'Australie déclenchait la colère de Paris en renonçant à une méga-commande de 55 milliards d'euros, préférant se tourner vers les États-Unis et le Royaume-Uni.

Pour Emmanuel Macron, il est temps que les Européens "sortent de la naïveté" vis-vis de Washington : "Nous sommes obligés de constater que depuis plus de dix ans, les États-Unis d'abord se concentrent sur eux-mêmes, et ont des intérêts stratégiques qui se réorientent vers la Chine et le Pacifique. C'est leur droit, c'est leur propre souveraineté. Et je respecte la souveraineté des peuples. Mais nous serions là aussi naïf, ou plutôt nous commettrions une terrible erreur, à ne pas vouloir en tirer toutes les conséquences pour nous-mêmes. C'est avec le même pragmatisme et la même lucidité que nous devons en tant qu'Européens pour notre indépendance prendre notre part de nos propres protections."

Nous sommes obligés de constater que depuis plus de dix ans, les États-Unis d'abord se concentrent sur eux-mêmes, et ont des intérêts stratégiques qui se réorientent vers la Chine et le Pacifique.
Emmanuel Macron
président français

Les frégates livrées à Athènes en 2025

Les frégates françaises commandées par la Grèce seront construites par Naval Group à Lorient, en Bretagne ; elle doivent être livrées à Athènes d'ici 2025.

Il s'agit de frégates nouvelle génération, fortement numérisées, cyberprotégées, pouvant embarquer un hélicoptère et un drone aérien. Elles sont considérées par son constructeur comme particulièrement performantes dans la lutte anti-aérienne.

Avant ces commandées de frégates, Athènes avaient acheté à Paris 24 avions Rafale.