This content is not available in your region

Violences au Moyen-Orient : une assaillante palestinienne abattue à Jérusalem

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Lieu de l'attaque au couteau présumée et du corps de l'assaillante palestinienne abattue par la police, Jérusalem, 30 septembre 2021
Lieu de l'attaque au couteau présumée et du corps de l'assaillante palestinienne abattue par la police, Jérusalem, 30 septembre 2021   -   Tous droits réservés  Mahmoud Illean/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Ce matin, à Jérusalem, une Palestinienne a été abattue par balles. La raison ? Elle aurait tenté de poignarder un policier avec "un objet tranchant" dans une rue menant à la mosquée al Aqsa selon le communiqué de la police qui précise aussi que l'assaillante avait 30 ans.

Asra Khazimia, âgée de 30 ans et originaire de Cisjordanie occupée, sortait de l'esplanade des Mosquées lorsqu'elle s'est approchée des policiers, d'après cette source.

Des forces de sécurité israéliennes sont postées à chaque entrée de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, situé à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé et annexé par l'Etat hébreu.

En mai, plusieurs journées de heurts sur l'esplanade entre des Palestiniens et les forces israéliennes avaient été le prélude à un embrasement en Israël et les Territoires palestiniens.

Jeudi, un autre Palestinien a été tué et deux ont été blessés par les forces israéliennes à Borquin, a rapporté l'agence officielle palestinienne Wafa. Alaa Zayoud, 22 ans, était un membre du groupe armé Jihad islamique, selon une source de sécurité palestinienne.

Et puis B’Tselem, une ONG israélienne se présentant comme le centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés a tourné ces images.

L'ONG explique que plusieurs dizaines de colons juifs des implantations de Havat Ma'on et Avigail ont attaqué deux villages palestiniens Khirbet al-Mufaqarah et Khirbet a-Rakeez dans les collines du sud d'Hébron.

Masqués, ils ont tiré à balles réelles et lancé des pierres contre les habitants. Ils étaient escortés et soutenus par des forces israéliennes. Un jeune enfant aurait écopé d'une fracture du crâne parmi les dizaines de blessés.

Sources additionnelles • AP, AFP