DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
En Inde, l'arrière grand-mère douée en arts martiaux

Parant adroitement son fils avec une canne en bambou, Meenakshi Amma fait oublier ses 78 ans par ses prouesses au kalari, considéré comme le plus ancien art martial de l'Inde.

Cette arrière-grand-mère du Kerala, dans le sud de l'Inde, a joué un rôle moteur dans la renaissance du kalaripayattu, comme on appelle aussi cette pratique ancienne, et dans l'encouragement des filles à s'y mettre.

Le Kalari, qui contient des éléments de danse et de yoga, se pratique avec des armes telles que des épées, des boucliers et des bâtons. Réputé vieux de 3 000 ans et mentionné dans les anciennes écritures hindoues, il reste aujourd'hui imprégné de religion.

Les dirigeants coloniaux britanniques de l'Inde ont interdit cette pratique en 1804, mais elle a survécu dans la clandestinité avant de connaître un renouveau au début du XXe siècle et après l'indépendance de 1947.