DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Après les pluies abondantes, les plages de Marseille jonchées de détritus

Un écocide", "une catastrophe écologique": à Marseille, élus comme riverains constataient mardi, effarés, les conséquences des pluies torrentielles qui ont charrié des tonnes de déchets sur les plages et en mer, relançant au passage le débat sur la propreté de la ville.

Sur la plage de l'escale Borély, dans le sud de la ville, des milliers de canettes jonchent le sable. Sur les monticules de plastique, gravats et pneus déversés par les pluies torrentielles, des riverains volontaires s'activent, ramassant même quelques rats morts.

Entre dimanche et lundi, "l'équivalent de plusieurs mois de pluie" s'est abattu sur Marseille selon Météo-France. Le fleuve Huveaune, en crue, a débordé de son lit et emporté des tas de détritus, y compris des bouteilles de gaz, des frigos, des pièces d'automobiles...