This content is not available in your region

L’Union européenne réaffirme son soutien à l’Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Ana LAZARO  & Euronews
euronews_icons_loading
L’Union européenne réaffirme son soutien à l’Ukraine
Tous droits réservés  AP/Ukrainian Presidential Press Office

L'énergie et la sécurité de l'approvisionnement énergétique étaient au centre du sommet mardi entre l'Union européenne et l'Ukraine. Kiev ne cache pas son inquiétude concernant le projet Nord Stream 2 et ses conséquences économiques et politiques.

Ce gazoduc relie directement la Russie à l'Allemagne via la mer Baltique. Pour les autorités ukrainiennes ce sont des revenus liés aux taxes de transit qui disparaitront. Kiev touche actuellement près d’un milliard d’euros par an grâce au transit du gaz. "Le projet Nord Stream ouvre de nouveaux défis à l'Ukraine en plus de ceux déjà existants", insiste président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L'Union s'engage à travailler sur des solutions stratégiques à moyen et long terme pour rassurer son partenaire. L'une des options est d'inverser le sens de distribution du gaz. Il pourrait passer ainsi des Etats membres vers l'Ukraine. Mais cette solution ne compensera pas les pertes financières pour Kiev. La présidente de la Commission européenne dit comprendre les inquiétudes de l’Ukraine. "C'est pourquoi la Commission avec les experts ukrainiens étudient actuellement différents scénarios pour assurer des livraisons suffisantes à l'Ukraine", explique Ursula von der Leyen.

AP/Ukrainian Presidential Press Office
Session de travail entre Charles Michel, Volodymyr Zelensky et Ursula von der LeyenAP/Ukrainian Presidential Press Office

Concernant la lutte contre la corruption, l’UE salue les progrès réalisés mais elle souligne qu'il faut poursuivre les efforts pour s'assurer que les institutions et les postes concernés soient pleinement opérationnels et indépendants. Pour les analystes l'Union doit maintenir son attention. "Le problème est qu'il y a deux institutions qui fonctionnent bien en Ukraine mais qui font l'objet d'un siège de la part des oligarques mais aussi de la part des forces au sein du parti présidentiel, je parle du Bureau national contre la corruption et les services du procureur spécial contre la corruption", précise Gustav Gressel, chercheur au European Council on Foreign Relations. Or ces deux services jouent un rôle fondamental pour lutter contre les détournements de fonds publics.

Les 27 réaffirment aussi leur soutien total à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. L'Union a ajouté lundi huit personnalités russes sur sa liste de sanctions. Elles sont accusées de soutenir des mesures qui déstabilisent le pays en lien avec l'annexion illégale de la Crimée.