This content is not available in your region

Kenya : la championne d'athlétisme Agnes Tirop poignardée à mort

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Agnes Tirop après sa victoire sur 1 500 mètres lors d'un meeting à Stockholm le 29/05/2019
Agnes Tirop après sa victoire sur 1 500 mètres lors d'un meeting à Stockholm le 29/05/2019   -   Tous droits réservés  Fredrik Sandberg/FREDRIK SANDBERG

Etoile montante de l'athlétisme kenyan, Agnes Tirop a été poignardée à mort. Elle avait 25 ans et venait de battre le record du monde du 10 km il y a un mois. Elle était deux fois médaillée mondiale sur 10 000 m et 4ème des JO de Tokyo sur 5 000 mètres. Elle a été retrouvée morte à son domicile à Iten, célèbre centre d'entrainement du Kenya.

"Nous avançons dans la recherche du tueur", a déclaré jeudi à l'AFP Tom Makori, commandant de police du district de Keiyo North, où se trouve Iten.

La veille, M. Makori avait affirmé qu'Emmanuel Rotich, le mari d'Agnes Tirop, était le principal suspect. "Il a passé un appel aux parents de Tirop pour leur dire qu'il avait fait quelque chose de mal. Donc nous pensons qu'il sait ce qui s'est passé", avait-il expliqué.

"Plus tôt nous le ferons révéler les circonstances qui ont conduit au meurtre de la jeune fille, mieux ce sera pour nous tous", a estimé jeudi le policier.

La mort brutale de Tirop faisait la Une de nombreux médias vendredi au Kenya, frappé par l'émotion et la stupeur. "Le meurtre d'une championne" titrait le quotidien The Daily Nation, "la vie d'une athlète cruellement brisée" affirmait The Star.

La mort d'Agnes Tirop intervient quelques jours après le décès d'un autre coureur de fond, Hosea Mwok Macharinyang, des suites de ce que les responsables de l'athlétisme kényan ont qualifié de suicide.