This content is not available in your region

Vladimir Poutine : le coup du hockey

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec TASS
euronews_icons_loading
Le président russe Vladimir Poutine son homologue bélarusse, Alexandre Loukachenko,  le 29 décembre 2021, sur une patinoire de Saint-Pétersbourg
Le président russe Vladimir Poutine son homologue bélarusse, Alexandre Loukachenko, le 29 décembre 2021, sur une patinoire de Saint-Pétersbourg   -   Tous droits réservés  Andrei Stasevich/BelTA Pool Photo via AP

À Saint-Pétersbourg, les présidents russe et bélarusse ont mis en scène sur la glace leur proximité en jouant l'un et l'autre pour les blancs et en remportant le match 18 à 7 grâce à 7 buts inscrits par Vladimir Poutine et 2 par Alexandre Loukachenko.

Un peu avant, et cette fois en costume-cravate, les deux hommes ont annoncé des exercices militaires conjoints.

Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP
Le président russe Vladimir Poutine en pleine action, le 29 décembre 2021, sur une patinoire de Saint-PétersbourgMikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

Vladimir Poutine, président russe : "Comme vous l'avez suggéré, ce sera au début de l'année, en mars ou en février" dit Vladimir Poutine qui invite les militaires à se mettre d'accord.

Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP
Le président bélarusse Alexandre Loukachenko avant son entrée sur la glace d'une patinoire de Saint-Pétersbourg, le 29 décembre 2021Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

Alexandre Loukachenko a pour sa part regretté les sanctions occidentales dont son pays fait l'objet et s'est félicité qu'elles aient conduit, selon lui, à augmenter les échanges commerciaux avec la Russie.

Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP
Les deux équipes au grand complet, le 29 décembre à Saint-PétersbourgMikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

L'annonce des exercices militaires conjoints entre la Russie et le Bélarus intervient alors que l'Occident s'inquiète des dizaines de milliers de soldats russes massés sur la frontière est de l'Ukraine.

De son côté, Alexandre Loukachenko a dit réfléchir à augmenter les effectifs de ses forces armées pour "couvrir le sud" de son pays. Là encore à proximité d'une frontière ukrainienne.