euronews_icons_loading
Expo 2020 de Dubaï : les pavillons à l'architecture la plus folle

À l'Exposition universelle de Dubaï 2020, une structure futuriste en forme de cône attire les regards. Sur sa façade, on peut lire une suite changeante de poèmes créés à partir de mots soumis par les visiteurs et générés par l'intelligence artificielle, puis affichés via des LED. Ce pavillon, celui du Royaume-Uni, a été conçu pour la première fois par une femme designer, Es Devlin, qui voulait interpeller sur l'importance de l'IA.

Mais l'événement planétaire compte bien d'autres chefs-d'œuvre architecturaux. Exemple : le pavillon de l'Arabie saoudite, le deuxième plus grand de l'exposition avec une superficie totale de plus de 13.000 m². Une partie de la façade de ce bâtiment en forme de bloc sortant du sol est recouverte de miroirs reflétant des motifs, lumières et couleurs. À l'intérieur, plusieurs œuvres d'art sont exposées dont un globe de 30 mètres de diamètre doté d'un sol interactif sur lequel a travaillé un collectif d'artistes saoudiens.

Au sein du "District Opportunité", le pavillon de l'Italie est recouvert de 70 km de cordes fabriquées à partir de deux millions de bouteilles en plastique. La conception de cet édifice surmonté de trois coques de bateau tient compte des économies d'énergie et intègre des matériaux réutilisables.

Parmi les bâtiments remarquables de cette Expo, on peut citer le pavillon russe dont le dôme est entouré de tubes colorés, mais aussi son homologue suisse dont la façade est ornée d'un miroir géant.

Après huit ans de préparation et des milliards de dollars dépensés, la première exposition universelle organisée au Moyen-Orient a ouvert ses portes le 1er octobre dernier avec l'espoir que cet événement extravagant de plusieurs mois attire à la fois, les visiteurs et l'attention du monde entier à Dubaï après son report d'un an en raison de la pandémie de Covid-19.