This content is not available in your region

Pass vaccinal : les sénateurs français adoptent une version modifiée du projet de loi

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Pass vaccinal : les sénateurs français adoptent une version modifiée du projet de loi
Tous droits réservés  Ashlee Rezin/Ashlee Rezin/Sun-Times

En France, les sénateurs ont voté en première lecture le projet de loi instaurant le pass vaccinal. Le texte a été adopté par 249 voix pour et 63 contre, au terme de deux longues journées de débats apaisés, contrastant avec le climat agité qui avait entouré son adoption à l'Assemblée nationale. 

Des changements apportés au texte

Des modifications ont été apportées au texte : le pass pourrait être imposé uniquement aux personnes majeures, et seulement lorsque le nombre d'hospitalisations liées au Covid-19 serait supérieur à 10 000 patients. Parmi les autres changements : la suppression de la possibilité de vérifier l'identité du détenteur du pass par les patrons de bars, cafés et restaurants ainsi que la suppression des sanctions administratives contre les entreprises ne pratiquant pas le télétravail ou n'appliquant pas les protocoles sanitaires.

Nouveau record au Royaume-Uni

Le Royaume-uni a signalé près de 400 nouveaux décès dus au Covid-19 mercredi 12 janvier. C'est le deuxième jour consécutif que ce chiffre bat des records. Le variant Omicron représente plus de 95% des contaminations dans le pays. L'OMS appelle la population à ne pas relâcher les gestes barrières, car selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS de l'Organisation mondiale de la santé, "bien qu'Omicron provoque des symptômes moins graves que le variant Delta, il reste un virus dangereux, en particulier pour ceux qui ne sont pas vaccinés".

Une quatrième dose au Danemark

Le nombre d'infection au variant Omicron explose également au Danemark. Le pays autorise les personnes fragiles à recevoir une quatrième dose de vaccin.

Mais l'Agence européenne des médicaments a émis des réticences quant à la nécessité d'une quatrième injection. Selon elle, l'administration de doses répétées n'est pas une stratégie durable.

Durée d'isolement en Suisse

Pour faire face à la multiplication des arrêts maladie au travail, la Suisse réduit la durée d'isolement des personnes positives au coronavirus à cinq jours. Selon les autorités sanitaires, le variant Omicron a une durée de transmission plus courte que les autres variants.