This content is not available in your region

Incendies : la situation s'améliore en France et au Portugal, un feu inquiétant en Espagne

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP, EFE
euronews_icons_loading
Près de Saint-Magne en Gironde (France), le 11 août 2022.
Près de Saint-Magne en Gironde (France), le 11 août 2022.   -   Tous droits réservés  SDIS 33 via AP

En France, la fin du troisième épisode caniculaire de l'été et l'arrivée de pluies ont apporté un relatif répit dimanche aux pompiers face aux incendies.
Les feux semblent désormais fixés en Gironde, dans la Drôme et dans le Jura. Près de Landiras, la pluie tombée dans la nuit de samedi à dimanche a entraîné une accalmie et permis au sous-préfet d'Arcachon de déclarer le feu "fixé", face à une situation "extrêmement favorable".

Avec un ciel nuageux, des précipitations et des températures "relativement basses" autour de 25 degrés, les pompiers pouvaient enfin "respirer" dimanche dans cette région où le feu a dévoré quelque 7 400 hectares de forêt depuis mardi. "C'est un grand soulagement mais attention, feu fixé ne veut pas dire éteint, donc on reste extrêmement vigilants. Un très gros dispositif va rester encore plusieurs jours sur le terrain", a précisé Arnaud Mendousse, porte-parole du Sdis 33.

Les 8 000 évacués de Gironde ont reçu dimanche après-midi l'autorisation de regagner leurs domiciles mais ont été invités à faire preuve de "prudence" par le directeur des pompiers du département, Marc Vermeulen, qui a rappelé que la forêt n'était "pas sécurisée". 

Entre la Lozère et l'Aveyron, autour du village aveyronnais de Mostuéjouls, la situation est désormais "stabilisée", après une reprise "virulente" entre samedi et dimanche. "Le feu n'est pas encore fixé, mais la situation est stabilisée. Il continue de brûler dans un périmètre qui n'évolue plus. Il est sous contrôle", a précisé un porte-parole des pompiers de l'Aveyron, ajoutant que le dispositif devait être réduit dimanche soir.

Au Portugal, l'incendie qui s'est déclaré le 6 août à Serra da Estrela et qui a atteint les districts de Covilha, Castelo Branco et Guarda était considéré comme maîtrisé samedi. Malgré tout, la protection civile reste vigilante et continuera à travailler ces prochains jours pour éviter tout redémarrage du feu. 

Plus de 16 000 hectares ont brûlé dans cet incendie, selon le système de surveillance européen Copernicus. Ce feu de forêts est l'un des plus longs jamais enregistrés au Portugal.

En Espagne enfin, un large feu de foret est actuellement hors de contrôle, dans le nord-est du pays. Huit villages ont dû être évacués, pour un total de 1500 personnes. Le chef du gouvernement local d'Aragon, Javier Lamban, a déclaré dimanche que la situation était critique dans la ville d'Añon de Moncayo et que la priorité des 300 pompiers qui luttent contre l'incendie était de protéger les vies humaines et les villages.

Le feu de forêt, qui s'est déclaré samedi, s'est développé à un périmètre de 50 kilomètres en moins de 24 heures. Selon les pompiers, la maîtrise du brasier dépendra de la météo, alors que des rafales de vent pouvant atteindre 60 kilomètres sont prévues.