This content is not available in your region

Une criée coopérative belge de fruits et légumes exemplaire

euronews_icons_loading
Farm to Fork
Farm to Fork   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

À Wrave-Sainte-Catherine en Belgique, la salle de vente de BelOrta, 490.000 tonnes de fruits et légumes sont échangés chaque année. Nous en découvrons le fonctionnement.

Garantir une rémunération équitable

La criée de cette coopérative exemplaire en termes de développement économique, social et durable, une illustration des objectifs de la nouvelle Politique agricole commune, a pour objectif de garantir une rémunération équitable.

De manière pratique, elle se tient grâce à six cadrans informatisés qui présentent aux acheteurs, le nom du produit, sa qualité et son prix. Le premier qui manifeste son intention d'acheter un lot conclut la transaction.

"Le compteur démarre à un certain prix qui correspond à la situation du marché, puis le décompte se fait en allant vers un prix plus bas jusqu'à ce que des acheteurs appuient sur leur bouton pour arrêter le prix," décrit Jo Lambrecht, responsable ventes et marketing à BelOrta. "Ensuite, ils communiquent avec les vendeurs et ils peuvent décider quels volumes ils veulent acheter au prix qu'ils ont arrêté," dit-il.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

La coopérative lutte aussi contre le gaspillage alimentaire. "Nous sommes en mesure de vendre la totalité de nos produits tous les jours : ce qui veut dire qu'il n'en restera aucun à la fin de la vente," explique Jo Lambrecht.

"Donc demain, nous recommencerons les ventes avec la production fraîche qui aurait été livrée ici cet après-midi par nos agriculteurs adhérents," affirme-t-il.

Les lots de fruits et légumes qui malgré tout, n'auraient pas trouvé preneurs ne sont pas vendus le lendemain, mais donnés à des organisations caritatives.

Journaliste • Claudio Rosmino