This content is not available in your region

Pourquoi la Russie menace la Lituanie à propos de Kaliningrad ?

Access to the comments Discussion
Par Alice Tidey  & Euronews
euronews_icons_loading
L'enclave russe de Kaliningrad au centre des tensions entre Moscou et Vilnius
L'enclave russe de Kaliningrad au centre des tensions entre Moscou et Vilnius   -   Tous droits réservés  AP Photo

La Russie a prévenu qu'elle pourrait "prendre des mesures" contre la Lituanie. Vilnius a décidé d’appliquer les sanctions de l’UE sur les marchandises russes qui transitent sur son territoire pour rejoindre Kaliningrad.

L'enclave, coincée entre la Lituanie et la Pologne, est devenue russe après la Seconde Guerre mondiale.

Ce territoire est stratégique pour la Russie puisqu’il abrite aujourd'hui la flotte russe en mer Baltique et cacherait aussi des missiles nucléaires, selon certaines sources. Moscou qualifie la décision de la Lituanie "d'illégale".

Le gouvernement lituanien répond qu'il ne fait que suivre les sanctions de l'UE contre la Russie à la suite de son invasion de l'Ukraine. L'importation et le transit de certains biens tels que le charbon, les métaux et les matériaux de construction par l'UE sont en effet interdits.

L'UE soutient Vilnius et souligne que le pays balte n'applique en aucun cas des mesures unilatérales.

Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’UE, a précisé en début de semaine que "le transit terrestre entre Kaliningrad et d'autres parties de la Russie n'a pas été arrêté ni interdit, il n'y a pas de blocus" et que "le transit des passagers et des marchandises qui ne sont pas sanctionnés se poursuit."

"Conformément aux sanctions de l'Union européenne, il y a des restrictions à l'importation et à l'exportation qui s'appliquent à certaines marchandises, y compris l'interdiction du transit de ces marchandises à travers le territoire de l'Union européenne. Et la Lituanie ne fait rien d'autre que de mettre en œuvre les lignes directrices fournies par la Commission", a précisé le responsable espagnol.

Regardez notre reportage dans la vidéo ci-dessus.