This content is not available in your region

Tourisme : un nouveau label de sécurité européen Covid-19 pour faciliter la reprise

Par Paul Hackett
euronews_icons_loading
Business Planet
Business Planet   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Alors que les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 ont fait des ravages dans le secteur du tourisme, ce nouvel épisode de Business Planet s'intéresse cette semaine sur les derniers efforts déployés au niveau européen pour soutenir les entreprises du tourisme, tout en répondant à l'objectif d'assurer la sécurité des voyageurs.

Nous sommes partis à Elvas, au Portugal, près de la frontière espagnole, à la rencontre des dirigeants de Vila Galé, l'un des plus grands groupes hôteliers du pays. Après des mois de fermeture, l'entreprise espère que la reprise sera là cet été.

C'est la raison pour laquelle elle n'a pas tardé à adopter le nouveau label européen de sécurité COVID-19 pour le tourisme, qui vise à harmoniser les mesures sanitaires dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration au sein de l’Union européenne.

Même si le groupe avait déjà adopté des protocoles sanitaires, Gonçalo Rebelo Almeida, membre du conseil d'administration, a souhaité aller plus loin. "Nous avons pensé qu'il était très important de regagner la confiance de nos clients, de mettre en place des procédures supplémentaires, afin que les gens puissent se sentir en sécurité lorsqu'ils séjournent à l'étranger chez nous", explique-t-il.

Mettre en place de nouvelles normes n'a néanmoins pas toujours été chose aisée. "La première étape a été difficile à comprendre, mais le secteur hôtelier avait déjà mis en place de nombreuses procédures, en termes de nettoyage et de sécurité, donc au final ce n’était pas si difficile", temporise-t-il.

Rassurer les voyageurs

Ce sont les règles en matière de distanciation sociale qui semblent les plus difficiles à mettre en place. "Réussir à maintenir une distance entre les clients dans les restaurants, les bars, les piscines a été plus difficile", concède Gonçalo Rebelo Almeida.

Ce nouveau cachet européen vise donc à rassurer les voyageurs concernant les mesures sanitaires prises par les entreprises du secteur, dans un contexte d'inquiétude suscitée par la propagation du variant Delta. Cet outil vient s’ajouter au nouveau passeport vaccinal mis en place par l’UE, qui est censé faciliter les voyages et rétablir la confiance.

"Le label établit des mesures sanitaires destinées à l'ensemble de la chaîne de valeur du tourisme. Les entreprises doivent mettre en œuvre les exigences spécifiques qui s’appliquent à elles, concernant le personnel, le nettoyage, la ventilation, l'information, en fonction de leur propre évaluation des risques", précise Natalia Ortiz de Zarate, responsable du programme de normes au sein de l'Association espagnole de normalisation et membre du CEN Workshop Agreement EUROSAFETOUR.

"La plupart des entreprises se sont déjà adaptées pour faire face à la pandémie. Aligner leurs mesures sur les exigences fixées par le label devrait donc être facile", assure-t-elle.

Mais la reprise reste fragile pour le secteur du tourisme, face au risque de quatrième vague. Et les restrictions de voyage différent d'un pays européen à l'autre. Gonçalo Rebelo Almeida aimerait que dans un avenir proche, "les règles soient les mêmes pour tous".

Euronews
Comment le pass sanitaire européen fonctionne-t-il ?Euronews