This content is not available in your region

Trois questions-clés sur les prévisions de croissance post-Covid dans l'Union européenne

Par Naomi Lloyd
euronews_icons_loading
Real Economy
Real Economy   -   Tous droits réservés  euronews

Après une profonde récession, l'économie européenne a retrouvé le chemin de la croissance et devrait conserver cette dynamique en 2022 et au-delà.

Toutefois, la résurgence de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays, l'inflation liée à la hausse des prix de l'énergie et les problèmes d'approvisionnement pourraient freiner la reprise.

Pour les mois et années à venir, quelles sont les perspectives d'évolution économique des pays de l'UE ? La Commission européenne apporte des éléments de réponse.

À quoi doit-on s'attendre ?

L'économie européenne est en bonne voie pour afficher en fin d'année, une croissance plus rapide que prévu et ainsi, passer de la reprise à la croissance.

Selon les prévisions de l'automne 2021 de la Commission européenne, le PIB de l'UE et de la zone euro devrait atteindre 5 % fin 2021. Ce qui est supérieur à la prévision précédente de 4,8 %. Pour 2022, la Commission prévoit une croissance de 4,3 % dans les deux zones tandis qu'en 2023, on s'attend à une plus faible croissance du PIB avec 2,5 % pour l'UE et 2,4 % pour la zone euro.

Quels sont les motifs d'inquiétude ?

La reprise économique dépend fortement de l'évolution de la pandémie de Covid-19. L'augmentation du nombre de cas a secoué les marchés et de nouvelles restrictions gouvernementales pourraient avoir un impact sur l'activité.

De plus, les goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement et les risques de pénuries pour les entreprises pourraient à nouveau ralentir l'économie.

La Commission européenne prévoit trois principaux risques pour la croissance :

  • une augmentation significative des cas de Covid-19, en particulier dans les régions où le taux de vaccination est relativement faible;
  • une inflation croissante, en grande partie due à une flambée des prix de l'énergie ;
  • les perturbations de la chaîne d'approvisionnement qui pèsent sur de nombreux secteurs.

Quel est l'impact des problèmes d'approvisionnement ?

Après les premières vagues de la pandémie et avec l’ouverture de l'économie, les entreprises s'efforcent de répondre à une hausse de la demande.

L'inflation s'envole alors que des goulets d'étranglement apparaissent dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Selon le rapport de la Commission européenne, 43 % de l'industrie manufacturière et 15 % du secteur de la construction de l'UE ont été touchés par de graves pénuries.

La Commission a relevé ses prévisions d'inflation pour la zone euro pour 2021, à 2,4 % (contre 1,7 % auparavant) et pour 2022, à 2,2 % (contre 1,3 % antérieurement).

Elle avertit également que les pressions sur les prix pourraient s'avérer plus fortes que prévu si les contraintes d'approvisionnement persistent et si des augmentations des salaires ne sont pas en adéquation avec la productivité et sont répercutées sur les prix à la consommation.

Sources additionnelles • Motion Design: NEWIC