This content is not available in your region

L'entrepreneuriat au féminin est à la mode à Dubaï

Access to the comments Discussion
Par Natalie Lindo
euronews_icons_loading
Target
Target   -   Tous droits réservés  euronews   -   Credit: Dubai

Chaque année, de plus en plus de femmes se lancent dans la création d'entreprise à Dubaï, qu'il s'agisse de cafés et restaurants, de sociétés de conseil ou encore de magasins comme celui de Coralie Francois-Dolidon.

Il y a quelques années, cette acheteuse installée à Dubaï rêvait d'avoir sa propre affaire dans la mode. Après avoir soigneusement étudié le marché, elle s'est rendue compte que créer une entreprise dans la ville était plus simple que ce qu'elle imaginait. "Je pense qu'il y a un marché ici pour les petits créateurs qui essaient d'apporter quelque chose de nouveau," souligne la fondatrice de Maison Clad.

Cinq ans ont passé depuis la fondation de la société qui aujourd'hui, dispose de plusieurs boutiques. Coralie Francois-Dolidon se félicite du rôle qu'elle assume désormais : "Maintenant, je suis à la fois, vendeuse, comptable, acheteuse - je le suis encore évidemment - et responsable marketing par exemple."

Un environnement qui apporte du soutien

Ailleurs dans la ville, Reem Abou Samra, autre cheffe d'entreprise, a ouvert pendant la pandémie, son sixième salon de coiffure - institut de beauté. Selon elle, les femmes réussissent mieux en s'entraidant.

"Je crois qu'on peut avoir de meilleurs résultats quand on a derrière nous, une bonne organisation qui aide les femmes entrepreneurs à concrétiser leurs projets, pas seulement au niveau du business ou de l'argent," fait remarquer la créatrice de LaLoge Beauty Lounge. "Créer une entreprise, cela demande beaucoup," poursuit-elle, "mais on en tire une grande satisfaction quand on réussit."

Les créatrices de start-up peuvent à Dubaï, avoir accès à des mesures incitatives, à des financements supplémentaires et à des régimes de licence commerciale plus attractifs.

euronews
En l'espace de quelques années, Coralie Francois-Dolidon a ouvert plusieurs boutiques à Dubaïeuronews

"La levée de fonds reste un aspect difficile pour les femmes"

Autre exemple de réussite, l'entreprise spécialisée dans les couches biologiques PureBorn a été fondée à Dubaï en 2017 et s'est développée dans 14 pays.

"Que l'on soit une femme ou non, créer son entreprise n'est pas un parcours facile, il faut relever des défis," indique sa fondatrice et PDG Hannah Curran. "Mais il existe de nombreux groupes de réseautage pour les femmes entrepreneurs, personnellement, j'ai de nombreux mentors masculins qui me soutiennent, qui siègent au conseil d'administration de banques ou de sociétés d'investissement," explique-t-elle.

"La levée de fonds reste un aspect difficile et cela concerne le monde entier : 2 % des fonds de capital-risque vont à des entreprises créées par des femmes, c'est choquant !" dénonce-t-elle avant d'ajouter : "Donc on doit fortement encourager l'entrepreneuriat au féminin même si de manière générale, à Dubaï, nous avons un grand réseau de soutien et de mentorat."

euronews
L'entreprise d'Hannah Curran créée en 2017 compte des clients dans 14 payseuronews

"La présence des femmes sur le marché du travail n'est pas seulement encouragée, elle est attendue"

Selon la plateforme MAGNiTT, en 2021, 11 % des fonds de capital-risque ont été accordés à des créatrices d'entreprise aux Émirats arabes unis contre 3 % à l'échelle mondiale. Dans le pays, 13 % étaient destinés à des équipes de créateurs masculins et féminins et plus des trois quarts, à des créateurs masculins.

Au-delà des efforts des femmes entrepreneurs pour réussir, le contexte joue aussi un rôle selon Saeeda Jaffar, dirigeante au sein d'un grand groupe.

"Il existe peu d'endroits dans le monde qui soient si accueillants et ouvertement inclusifs," estime la vice-présidente senior et responsable pour les pays du Golfe chez Visa. "La présence des femmes sur le marché du travail n'est pas seulement encouragée, elle est attendue," assure-t-elle.

Saeeda Jaffar donne ce conseil pour réussir dans les secteurs traditionnellement masculins. "Concentrez-vous sur ce que vous aimez et le reste suivra !" lance-t-elle. "Si vous agissez de cette manière, cela aura beaucoup moins d'importance que vous soyez ou non dans un univers traditionnellement dominé par les hommes," renchérit-elle.

Les femmes sont ainsi de plus en plus nombreuses à franchir le pas de l'entrepreneuriat dans ce pays où leur taux d'emploi est déjà l'un des plus élevés de la région.