DERNIERE MINUTE

Vidéo

La présidentielle a été fixée au 4 juillet en Algérie, le chef de l'état major ne veut pas de vide constitutionnel et dit qu'il veillera à la transparence de l'élection. Il dénonce aussi "certaines parties étrangères" qui, selon lui, inciterait certains individus à gérer la transition
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.