La première vraie ascension de la Grande boucle, raide et partiellement privée d'asphalte, a tenu ses promesses. Alaphilippe a tout donné mais il rend sa tunique pour six secondes.
Lire l'article

plus de Infos