DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan d'austérité espagnol adopté grâce à une seule voix

Vous lisez:

Le plan d'austérité espagnol adopté grâce à une seule voix

Taille du texte Aa Aa

Le plan de rigueur adopté non sans difficultés en Espagne. José Luis Zapatero peut sourire, les députés ont approuvé ce nouveau paquet de mesures censées résorber le déficit public mais il s’en est fallu de peu. Le vote a été très serré avec 169 voix en faveur du texte, 168 voix contre. Seuls les députés socialistes ont voté oui.

“C’est un texte difficile. Nous allons continuer à travailler à l‘élaboration de mesures qui puissent obtenir plus de consensus au parlement. Je remercie les groupes qui ont pris leurs responsabilités pour faciliter l’approbation de ce décrêt-loi”, a déclaré José Luis Zapatero, à l’issue du vote.

Des groupes peu nombreux : les conservateurs se sont fermement opposés à ce plan d’austérité conçu pour économiser 15 milliards d’euros d’ci fin 2011.

“Nous votons contre car nous pensons que c’est un texte improvisé, insuffisant et injuste”, a affirmé Mariano Rajoy, le leader du Parti Populaire, avant le vote.

Le gouvernement Zapatero ne doit son salut dans ce dossier qu‘à l’abstention d’une dizaine de députés nationalistes catalans et d‘élus des Canaries.

“Nous reconnaissons que ce décrêt-loi et ses mesures ne sont pas bons, mais ne pas l’approuver, c’est rendre la situation encore plus difficile pour le pays et nos concitoyens”, a ainsi justifié Ana Oramas de la Coalición Canaria.

Reste à savoir comment les Espagnols vont accueillir ces mesures d’austérité. D’autant qu’elles viennent s’ajouter à un premier plan de rigueur de 50 milliards d’euros annoncé en janvier par Madrid.