DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Richesse nationale : pour de nouveaux instruments de mesure

Vous lisez:

Richesse nationale : pour de nouveaux instruments de mesure

Taille du texte Aa Aa

Question de Gonçalo, Lisbonne :

“Je m’appelle Gonçalo et je suis de Lisbonne. Voici ma question : on utilise le PIB pour mesurer la richesse d’un pays mais cet indicateur ne prend pas en compte des aspects essentiels comme le bien-être ou le développement durable. N’y a-t-il pas d’autres instruments pour mesurer le développement ?

Réponse de Anna Rosbach, eurodéputée danoise indépendante :

“Pour moi la société vaut plus que son argent. Je pense que la plupart des grands pays aujourd’hui en prennent conscience. Et c’est pourquoi le parlement européen a adopté un texte initial sur la mise en place d’autres outils de mesure.

Le PIB a été introduit dans les années 30 et n’a jamais eu vocation à être un outil de mesure universel. Il y a beaucoup de pays dans le monde où les gens vivent dans des conditions très précaires, sans électricité, sans eau, mais si vous regardez le PIB annuel par habitant, ils n’ont pas l’air si pauvre parce que leur pays a, par exemple, beaucoup d’or, ou d’autres productions minières comme des diamants ou des métaux rares. Sauf que cette richesse ne va pas aux citoyens.

Il est extrêmement important de mesurer autre chose que la richesse pécuniaire, comme les conditions de vie des citoyens ordinaires. Ont-ils vraiment une vie décente ? Que peuvent-ils acheter avec ce qu’ils gagnent, qu’est-ce qu’ils ne peuvent pas s’offrir ? Donc l’idée n’est pas de remplacer le PIB mais de le compléter.”

Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur euronews.net/u-talk.