DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe repense sa Politique agricole commune

Vous lisez:

L'Europe repense sa Politique agricole commune

Taille du texte Aa Aa

Une question de Roman, depuis Kalisz en Pologne :

“La réforme de la Politique agricole commune (PAC) va-t-elle nous aider à améliorer notre compétitivité ?”

Dacian Cioloş, Commissaire européen à l’Agricuture et au Développement rural lui répond :

“Il y a au moins trois éléments de réponse à votre question, à savoir comment la compétitivité sera soutenue par la réforme de la PAC : tout d’abord, l’organisation des producteurs.

Pour que les agriculteurs soient compétitifs, il faut qu’ils soient mieux organisés et que leur pouvoir de négociation sur la chaîne agroalimentaire soit renforcé. En la matière, on a des propositions qui vont à la fois dans le sens d’un appui financier pour la création d’organisations de producteurs et en même temps, pour le fonctionnement de ces organisations de producteurs.

Un deuxième élément d’amélioration de la compétitivité, c’est la bonne gestion des marchés. Sur ce point, on propose l’utilisation de mesures de marché en tant que filet de sécurité de manière plus renforcée, plus large pour pouvoir intervenir dans des situations de crise comme sur le revenu des agriculteurs quand les prix risquent de baisser. De plus, les propositions que nous faisons couvrent davantage de produits qu’actuellement.

Un troisième élément essentiel, c’est votre accès en tant qu’agriculteur aux résultats de la recherche et de l’innovation. On vous propose des instruments financiers qui non seulement, vont renforcer la recherche appliquée en agriculture et en agroalimentaire et l’innovation, mais surtout, qui vont renforcer le lien que vous – les agriculteurs et les organisations d’agriculteurs – pouvez avoir avec le secteur de la recherche pour transposer dans la pratique aussi vite que possible les résultats de la recherche.”

Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur notre site internet : euronews.net/u-talk.