DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La culture commune, une clé pour régénérer l'économie

Vous lisez:

La culture commune, une clé pour régénérer l'économie

Taille du texte Aa Aa

Frédéric, Bruxelles : “Dans le contexte actuel d’euroscepticisme croissant et les citoyens qui se désespèrent du projet européen pour l’instant, je voulais savoir qu’elle est votre vision et votre position sur le rôle de la culture et aussi des industrie créatives pour contribuer, je dirais au renouveau de l’Europe.”

Maria Badia i Cutchet, de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen:

“Le rôle de la culture ? Elle n’a pas qu’un rôle, elle en a plusieurs. La culture joue le rôle de cohésion des personnes qui partagent des idées, qui partagent des illusions et un territoire, dans ce cas, celui de l’Union Européenne.

Mais la culture a aussi un autre rôle qui est celui des industries culturelles et créatives. Et c’est un rôle de secteur économique qui est récent.

J’ai des données de 2008. En 2008, 3% des emplois européens provenaient des industries créatives et culturelles. Et c‘était le seul secteur à croître malgré la crise.

L’Union européenne elle-même, en parlant de la stratégie 2020, a mis en place ce que nous appelons les Flagships, les projets phares de l’Union européenne. L’un d’entre eux est “The innovation union”, l’Union de l’innovation.

Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’abord d’identifier et après de financer l’innovation et la créativité parce que sans financement ça ne marche pas. Et il faut que cette démarche soit un élément transversal dans tous les secteurs économiques.

De cette façon, la culture pourra, en tant qu‘élément de cohésion des identités et des projets communs que partagent les citoyens, elle pourra créer de la richesse et aider à forger cette nouvelle Europe dont nous avons tant besoin. Et cette Europe de la culture a toutes les chances de l’emporter.

Les sondages disent qu’en temps de crise les gens investissent plus dans la culture, probablement parce qu’on peut dépenser peu en culture.

En temps de crise, par exemple, les gens visitent plus de musées, vont plus souvent au théâtre – il est vrai que les théâtres proposent des places bon marché- et vont plus aux concerts. Parce que la culture nourrit l‘âme humaine.”