DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Europe doit-elle craindre les extrémistes islamistes?


u talk

L'Europe doit-elle craindre les extrémistes islamistes?

Avec le PEJ – le Parlement européen des Jeunes

Masha, étudiante française :
“Je suis Masha, de France. J’ai 21 ans, et je voudrais savoir si vous considérez l’extrêmisme islamiste comme un réel problème en Europe?

Michaël Privot, Directeur de l’ENAR, le Réseau européen contre le racisme
“Les rapports publiés par Europol sur la menace terroristes depuis 2006 montrent que sur à peu près 2.150 attentats en Europe, 0.5% ont été commis par des Musulmans extrêmistes, c’est-à-dire 10 très exactement.

Il est donc important de voir en rapport à cela quel est le pourcentage des ressources qui ont été utilisées pour contrôler cette menace.

En vérité, 50% des moyens du contre-terrorisme en Europe ont été utilisés juste pour les 0.5% de terrorisme dit “islamique”.

Alors comment peut-on justifier cette totale disproportion entre la menace réelle et les moyens qu’elle justifie? Il faut se pencher sur le contexte politique : depuis les attentats de Londres et Madrid en particulier, les politiciens vivent dans la hantise d’un attentat qui aurait lieu dans leur circonscription et donc ils ne lésinent pas sur les moyens pour montrer qu’ils prennent les choses en main.

Il faut également prendre en compte le contexte économique où l’on voit qu’aujourd’hui le contre-terrorisme particulièrement contre le terrorisme islamique mobilise des centaines de milliers d’emplois en Europe, que ce soit dans les secteurs publics, les forces de l’ordre, les services de sûreté mais aussi les officines privées qui bénéficient grandement de cette manne, le tout bien évidemment, dans le contexte où le Musulman est vu comme l’autre absolument différent, comme la menace pour notre civilisation et nos valeurs.

Maintenant, ce qui nous intéresse particulièrement,c’est de voir l’impact sur les communautés.
Aujourd’hui, on peut dire que les communautés minoritaires – musulmanes en particulier – sont triplement victimes de cet état de fait.

Premièrement, parce qu’elles sont indiquées et vues comme le bouc émissaire au sein de la société majoritaire – ces minorités par lesquelles tous les problèmes arrivent.

La deuxième chose, c’est que, étant donné qu’il y a une telle disproportion de moyens, les Musulmans, et les jeunes hommes en particulier, sont souvent victimes d’un scrutinage particulièrement pointu des forces de l’ordre.

Et enfin, troisièmement, étant donné que les forces de l’ordre se concentrent pour la moitié de leurs effectifs sur la lutte contre le terroriste islamiste qui ne représente quasiment rien, ils ne s’occupent pas des menaces bien plus graves telles que le terrorisme de l’extrême droite comme on vient de le constater en Allemagne, récemment en Italie et dont sont victimes certainement les communautés musulmanes, mais aussi les Noirs, les Roms et aussi les communautés juives.

Donc là, je pense qu’il est temps de pouvoir tirer les leçons de cet état de fait, de revenir au bon sens et de changer radicalement – si l’on peut dire – la politique qui est menée en la matière au niveau européen et au niveau des Etats membres.”

“Si vous souhaitez, vous aussi, poser une question, rendez-vous sur notre site internet : euronews.net/u-talk.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

Lutte contre la criminalité en Europe