DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les défis de l'éducation en Russie


learning world

Les défis de l'éducation en Russie

En partenariat avec

La Russie a un taux d’alphabétisation plus qu’enviable : il est proche de 100%.
Mais qu’en est-il de la qualité générale de l’enseignement ? Les instruments d‘éducation hérités de l‘ère soviétique sont toujours très présents, cependant de nouvelles méthodes émergent pour être davantage en phase avec la société moderne.

L’enseignement privé, nouveau phénomène

La Nouvelle Ecole Humaniste (New Humanitarian School) est l’une des plus anciennes écoles privées de Russie. Vasily Bogin, son fondateur, cherche depuis 20 ans à développer l’esprit critique des enfants, en leur expliquant, par exemple, que deux et deux ne font pas forcément quatre.

Les enfants apprennent à déjouer la manipulation et à se forger une opinion. Ils regardent, par exemple, les débats de la campagne présidentielle et les décortiquent. Une méthode qu’il était impensable de lancer dans les écoles de l‘ère soviétique, tout comme l‘était l’idée de centrer l’enseignement sur l’enfant, d’avoir des classes de 15 élèves, et de faire payer les cours.

Actuellement l’enseignement privé ne concerne que 5% des élèves.

My family’s experiment in extreme schooling

Redonner du prestige à la profession

Rencontre avec Alexei Semenov, le directeur de l’Institut d’Education Ouverte de Moscou. Ce spécialiste de la formation des enseignants, distingué par l’Unesco en 2009 pour son travail dans ce domaine, fait le bilan des écueils que le système éducatif russe n’a pas su éviter depuis la chute de l’URSS.

Pour lui, il faut surtout redonner du prestige au métier de professeur, redonner envie aux élèves les plus brillants d’emprunter la voie professorale.

wise-qatar.org

L‘école du Bolchoi, ancrée dans la tradition

C’est une école à l’ancienne, sûre de son fait et de sa méthode d’apprentissage. Une école qui forme les meilleurs danseurs du monde.
“Du sang, de la sueur et des larmes”, c’est son leitmotiv. L‘école du Bolchoi est un institut où rigueur et discipline ne sont pas de vains mots et cela fait plus de deux siècles que cela dure.

L‘école chorégraphique de Moscou (son nom officiel) n’a pas changé depuis la chute de l’URSS et ne compte pas le faire. Pourquoi en serait-il autrement ? Des centaines de danseurs rêvent de décrocher leur billet pour entrer dans cet établissement et se confronter à son exigence, facteur d’excellence.

Moscow State Academy of Choreography

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Minorités ethniques : de l'exclusion à l'intégration scolaire