DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afghanistan : 60% des Americains pensent que cette guerre n'en valait pas la peine


Insight

Afghanistan : 60% des Americains pensent que cette guerre n'en valait pas la peine

Le massacre de civils en Afghanistan a provoqué la colère de la population contre les troupes étrangères dans le pays.

Nial O’Reilly, euronews :
Pour connaître l‘état d’esprit à Washington, nous sommes en duplex avec Martha Raddatz, la correspondante de la chaîne ABCnews au Pentagone.
Il s’agit bien sûr, tout d’abord et avant tout, d’une tragédie humaine en Afghanistan, mais les répercussions ébranlent le Pentagone et la Maison-Blanche. Comment les décideurs américains et les commandants militaires vont-ils gérer les dégâts provoqués à la mission en Afghanistan ?

Martha Raddatz, ABCnews :
Le président Obama a présenté ses excuses en expliquant qu’il ne s’agissait pas d’un problème récurrent et que les soldats qui servent les Etats-Unis sont excellents. Ils se sont aussi immédiatement rendu dans le village. Je pense que c’est à ce moment là qu’ont démarré les rumeurs selon lesquelles il y avait plusieurs tireurs, alors que les soldats sont venus aider les villageois, emmener les blessés à l’hôpital de Kandahar.
En 10 ans de guerre, il n’y a eu aucun précédent, je n’ai jamais vu quelque chose perpétré avec un tel sang-froid. Selon les autorités américaines, le soldat portait des lunettes de vision nocturne et a fait du porte-à-porte pour abattre femmes et enfants”.

Nial O’Reilly, euronews :
On sait que la bataille pour gagner la confiance de la population a été particulièrement difficile en Afghanistan. Ne craint-on pas au Pentagone que cette bataille ne puisse plus être gagnée ?

Martha Raddatz, ABCnews :
Je pense qu’ils savent bien que c’est la bataille la plus difficile. Cette société fonctionne sur la rumeur. L‘événement est déjà horrible, mais les faits vont probablement être exagérés. Et en plus les Taliban vont profiter de la situation pour aller dans les villages et dire voilà ce que font les Américains, et cela va se reproduire. Ils vont instiller cette peur dans un maximum de villages”.

Nial O’Reilly, euronews :
Vous parlez de la force de réponse des Talibans, pensez vous que l’armée afghane est préparée à une recrudescence des attaques des Talibans ?

Martha Raddatz, ABCnews :
“Pas seulement les Talibans à mon avis. Les Afghans vont certainement chercher à se venger, rappellez-vous il y a un mois lorsque des Américains ont brûlé par inadvertance des Corans. Six militaires américains ont été tués peu de temps après sur différentes bases et au Ministère de l’Intérieur à Kaboul en représailles des Corans brûlés.
Je pense que les Etats-Unis, les forces de la coalition, de l’OTAN, se préparent à des actes de vengeance pour cet horrible drame”.

Nial O’Reilly, euronews :
Cette tuerie, les Corans brûlés il y a quelques semaines, tout cela affecte-t-il la perception des Américains sur la mission en Afghanistan ?

Martha Raddatz, ABCnews :
Et bien c’est inouï de voir à quel point l‘état d’esprit est négatif. ABC News et le Washington Post ont mené des sondages tout le week-end, bien avant la tuerie , qui montrent que 60% des Americains pensent que cette guerre en Afghanistan n’en valait pas la peine. Et une majorité des sondés, 54%, disent penser que les Américains devraient se retirer du pays sans attendre que les forces de sécurité afghane soient parfaitement formées, ce qui est censé arriver en 2014. Donc je pense qu’il va y avoir encore plus de pression. Je pense que le Pentagone est inquiet de cette pression de l’opinion publique américaine, parce qu’ils ont besoin du soutien de l’opinion publique, donc non seulement l’Afghanistan va être affecté mais je pense que le peuple américain va voir cette guerre d’une manière encore plus négative”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Un sauvetage de la Grèce en trompe-l'oeil