DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouzbekistan : croissance économique solide grâce au gaz naturel


target

Ouzbekistan : croissance économique solide grâce au gaz naturel

D’après le Fonds monétaire international, l’Ouzbékistan ne se sort pas trop mal de la crise financière internationale : son budget est en excédent et sa dette publique est faible.

“L‘économie ouzbèque est une des plus performantes en terme de croissance en Asie centrale. Même pendant la crise financière et économique mondiale, la croissance économique du pays a été de 8,5% en moyenne ces cinq dernières années”.

Les inquiétudes internationales à propos des droits de l’homme et de la démocratie n’ont pas non plus affecté la croissance.

Une des bases de la prospérité en Ouzbékistan ce sont ses ressources naturelles : essentiellement du gaz naturel dont les réserves selon les estimations du groupe BP dépassent les 1.500 milliards de mètres cube. Quarante pour cent du gaz est exporté.

Les représentants des économies de trente nations se sont retrouvés à Tashkent pour le Forum international de la finance et de l’investissement.

“Plus de 60% des investissements étrangers concernent l’industrie pétrolière et gazière, explique Hussan Hassanov, représentant du ministère ouzbek du commerce extérieur. Ils concernent aussi le renforcement de la capacité du transit du gaz en République d’Ouzbekistan tout comme la formation de co-entreprises dans l’industrie pétrolière et gazière, ainsi que dans l’industrie pétrochimique : la mise en place de la production de fertilisants en particulier. Comme la société de transit de gaz naturel “Uzbekneftegaz” qui travaille avec la société chinoise CNBC à la mise en place d’un projet auquel participe la Banque publique de développement de Chine”.

La majorité du gaz ouzbek exporté va en Russie ou en Chine. Cependant, si avant le flux principal prenait la direction de la Russie, aujourd’hui la direction prioritaire c’est l’est.

Selon des chiffres officiels en Ouzbekistan, seulement 25% des ressources en hydrocarbures sont exploitées.

“Aujourd’hui, explique Nodir Sultan-Mukhamedov d ela chambre de commerce d’Ouzbekistan, au nom de la société holding, “Uzbekneftegaz” a installé un certain nombre de projets importants dans le secteur minier et celui des hydrocarbures. Les investisseurs principaux sont la Russie, la Corée et la Chine”.

Les exportations de gaz naturel : un moteur vital pour l‘économie ouzbèque : elles représentent une grande partie du produit intérieur brut. Par conséquent, une solution a été choisie pour développer les opportunités à l’exportation : c’est le marché intérieur des combustibles solides car l’Ouzbekistan possède aussi les deuxièmes réserves mondiales de charbon.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

target

La crise et le "printemps arabe" changent la donne touristique