DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Beppe Grillo: "Les gens devraient commencer à voter pour un programme, plus pour une personne"


interview

Beppe Grillo: "Les gens devraient commencer à voter pour un programme, plus pour une personne"

Le comédien Beppe Grillo a secoué la vie politique italienne. Son mouvement baptisé “ Cinq étoiles”, a remporté quatre communes italiennes lors des élections municipales, dont Parme, une ville de près de 200 000 habitants.

Dans une interview exclusive accordée à Euronews, depuis sa maison de Toscane, un lieu tenu secret, l’humoriste reconverti en politique nous explique comment les médias italiens et ses adversaires politiques essayent de le discréditer en le faisant passer pour un fou.

Beppe Grillo:
“Les médias montrent des photos de moi prises lors de mes spectacles, lorsque je dois être grandiloquent parce que c’est mon travail. Je dois attirer l’attention des spectateurs. Je ne peux pas murmurer. Regardez ce mec sur cette Une, il a l’air sérieux et j’ai l’air fou. Ils ont mis ce type d’expressions en Une et ils légendent: “Laisseriez-vous votre pays être dirigé par quelqu’un comme Grillo?”. Alors tout le monde va répondre: “Bien sûr que non”“.

Mais comment les médias et les partis politiques traditionnels ont-ils réagi à sa victoire politique? Est-il le véritable tout puissant chef de file du Mouvement?

Beppe Grillo:
“Ils ne savent toujours pas comment faire face à ce qui se passe. Ce n’est pas une révolution politique, plutôt une révolution culturelle. Le vrai chef c’est le Mouvement lui-même et non pas une seule personne physique. Les gens devraient commencer à voter pour un programme pas pour une personne.”

Après avoir attaqué les politiciens, Le Mouvement Grillo devrait désormais prendre ses responsabilités sociales et administrer de véritables villes. Un défi que le Mouvement veut relever mais sous certaines conditions.

Beppe Grillo:
“Prendre ses responsabilités est une chose merveilleuse et nous le voulons. Mais nous parlons de citoyens qui votent pour d’autres citoyens qui entreront aux parlements locaux et au Parlement national. Notre pays est presque ruiné économiquement. Nous allons prendre nos responsabilités, mais nous allons aussi dire:
“Nous ne sommes pas des magiciens mais nous allons voir ce que nous pouvons faire”.
J‘étais en tournée dans toute l’Europe. J’ai rencontré des jeunes qui ont quitté l’Italie. Ils sont des millions. Ils ont fait des études, ont des MBA et ils disent, presque au bord des larmes, “nous ne pouvons pas rentrer à la maison. Nous devrions donner une chance à ces personnes. Si nous arrivons au Parlement à la place des autres partis, si l’ont fait élire des spécialistes de l‘énergie, des transports, des déchets, si nous avons au parlement national des citoyens qui ont une relation réelle et quotidienne avec les gens, je parie que nos émigrés vont revenir en Italie. Après la Roumanie, nous avons le plus grande diaspora d’Europe. Nous laissons partir des personnes très bien formées et faisons venir des travailleurs moins performants”.

Le programme de “Cinq étoiles” est en ligne. Beppe Grillo n’est pas le seul à protester. Sur tout le continent, de nombreux partis extrémistes critiquent la politique européenne. Beppe Grillo serait-il prêt à discuter avec Marine Le Pen en France ou des extrémistes eurosceptiques en Grèce par exemple?

Beppe Grillo:
“Notre mouvement a comblé un vide très dangereux. Nous parlions des extrémistes grecs, de Marine Le Pen en France, des mouvements hongrois d’extrême droite. Ce genre de mouvements fascistes s‘épanouit dans le vide socio-politique. N’oubliez pas que l’Italie a inventé le fascisme et nous l’avons exporté à travers le monde. Et aujourd’hui, en Italie, à la place du fascisme, ce sont des citoyens sans casier judiciaire qui comblent ce vide”.

L’Europe est-elle morte? Y a-t-il un avenir politique commun pour le continent ou la fin politique de l’Union européenne est-elle proche? Beppe Grillo livre son analyse sur le sujet.

Beppe Grillo:
“L’Europe a été une merveilleuse idée qu’ont eu Jacques Delors et Willy Brandt, mais elle a échoué en essayant de rassembler des économies très loin les unes des autres. C’est aussi valable pour l’euro qui n’aurait pas dû être une même monnaie pour tous. Le mieux serait deux monnaies. Angela Merkel et l’Allemagne pourraient revenir au deutschmark et nous aurions un euro moins fort et utilisé par les pays d’europe du sud comme la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et même en Irlande. Nous pourrions former un Eurogroupe différent. Asseyons-nous et discutons-en. Nous n’avons rien à perdre. Nous avons déjà perdu 30% de notre économie depuis que nous avons rejoint l’euro. Notre économie est train d’imploser à cause du manque de perspectives. Les entreprises s’effondrent et la dette publique augmente au lieu de réduire”.

Beppe Grillo semble être la nouvelle star sur la scène politique italienne. Selon l’humoriste, Silvio Berlusconi est désormais de l’histoire ancienne.

Beppe Grillo:
“Berlusconi paraissait éternel. Il était encore là il y a peu et pourtant il semble être déjà de l’histoire ancienne. Il ressemble à un vieux. Il ne se maquille plus. Berlusconi est “quelque chose” qui ne veut plus rien dire. Il a obtenu ses succès grâce à ses chaînes de télévision. Il n’a rien construit durant sa vie publique”.

Si les opposants politiques et les médias traditionnels critiquent Beppe Grillo, Giorgio Napolitano aussi. Le Président italien a assuré qu’il n’avait pas été très impressionné par l’exploit politique de Grillo.

Beppe Grillo:
“Quand Napolitano parle d’idéologie Grillo, ou de démagogues, il doit être prudent, car un président doit être neutre. Nous avons maintenant 250 administrateurs locaux élus par les citoyens. Napolitano a été choisi par les partis politiques, il n’a pas été élu par les citoyens ».

Mais la politique coûte cher. Comment faire de la politique sans utiliser l’argent public? Beppe Grillo revient sur le financement de son Mouvement “Cinq étoiles”.

Beppe Grillo:
“Nous avons refusé l’argent de l’etat. Nous avons eu la possibilité d’obtenir 1,7 millions d’euros. C‘était notre droit d’avoir cet argent, mais nous avons dit non. Nous avons des membres du parti en Émilie-Romagne et au Parlement régional qui ont revus leur salaire à la baisse, passant de 10 ou 12.000 euros par mois à 2500 euros mensuels. C’est déjà un bon salaire pour des jeunes de 25-28 ans. Nous l’avons fait!»

Selon Beppe Grillo, veutles politiciens en place, sont responsables de la terrible situation dans laquelle se trouve l’Italie? Sur euronews il leur adresse un message.

Beppe Grillo:
“Si vous me permettez de le faire sur votre chaîne, puisqu’on ne me laisse pas parler sur les chaînes italiennes, je voudrais faire passer un message aux politiciens: “les citoyens, grâce à internet se souviennent. La télévision n’a pas de mémoire mais les gens en ont une. Nous devons nous rappeler qui vous êtes. Vous ne pouvez pas partir en faisant comme si tout allait bien se passer. Ne pensez pas à partir en vacances sur une île des caraïbes. Avant de partir, vous devriez rendre l’argent que vous avez volé en y ajoutant un petit intérêt et vous serez jugés par un jury de citoyens exempts de casier judiciaire. Ils vous diront ce genre de choses et vous serez condamné».

Beppe Grillo est-il un démagogue? Peut-être, mais avec 12% d’intentions de vote au niveau national selon les sondages, il a gagné le droit d‘être entendu. Le joyeux barbu comme certains l’appellent, nain politique, est devenu géant et il ne compte pas s’arrêter là.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

interview

Asghar Farhadi : "si les cinéastes iraniens ne subissaient pas tant de restrictions, ils feraient preuve de plus de créativité"