DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burberry plombe le secteur du luxe


behind-markets

Burberry plombe le secteur du luxe

Le secteur du luxe serait-il rattrappé par la crise ?
C’est en tout cas la crainte exprimée par les marchés, après la publication par Burberry d’un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes.

Certes, il ressort en hausse de 11% par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent, mais la croissance des ventes de la griffe britannique s’essouffle par rapport aux deux trimestres précédents. En cause notamment : un tassement de la demande dans les pays émergents, particulièrement en Chine, moteur du marché du luxe.

L’habilleur haut de gamme a eu beau défendre une performance solide dans un environnement devenu plus difficile, le titre Burberry a plongé de 7.4% ce mercredi à Londres, la plus forte baisse de l’indice FTSE. Pourtant, les analystes sont unanimes : le luxe reste un secteur porteur.

Son potentiel de croissance est estimé à 7% par an jusqu’en 2014, sauf crise économique mondiale. En cas de récession en Europe et aux Etats-Unis et de ralentissement des marchés émergents, le luxe verrait tout de même ses ventes augmenter de 3% par an.

En dépit de ces projections rassurantes, la panique des marchés a affecté tout le secteur du luxe, et notamment le numéro un mondial, LVMH, en baisse de 3.15% à Paris.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

behind-markets

ASML embrasse la révolution de la puce