DERNIERE MINUTE

Les Jeux olympiques de Londres virent au fiasco pour G4S. A deux semaines du coup d’envoi, le numéro un mondial des services de sécurité avec 650.000 salariés dans le monde, a prévenu qu’il ne pourrait fournir que 4.000 des 10.400 vigiles promis au comité d’organisation des JO. Résultat : le titre du groupe britannique a été attaqué ce lundi à Londres : -8,65% à la clôture, la plus forte baisse du FTSE 100.