DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des enfants pour la paix


learning world

Des enfants pour la paix

En partenariat avec

Dans cette édition de Learning World, Focus sur des enfants, qui après avoir été eux mêmes maltraités ou abandonnés, ont réussi à s’en sortir grâce à l’aide d’organisations, et ont décidé à leur tour de venir en aide aux enfants, et se sont fait leurs avocats. Des destins qui impressionnent, mais ni si rares ni si exceptionnels, nous explique une psychologue italienne.

Kesz Valdez, un jeune garçon de Manille aux Philippines, a même obtenu le prix international pour la paix remis à La Haye par Desmond Tutu. Cet enfant des rues, qui a dû dès l‘âge de 2 ans survivre dans les décharges publiques, a été sauvé par une association. Il a décidé ensuite d’aider les autres enfants des rues en leur donnant des cadeaux, avec des objets essentiels de leur vie quotidienne, il leur prodigue également soins et conseils pour l’hygiène. Il a déjà touché plus de 10.000 enfants et espère plus tard devenir docteur.

http://www.kidsrights.org/AboutUs.aspx

Emanuel Jal, avant d‘être un chanteur de rap à succès, a été enfant-soldat dans son pays d’origine, le Soudan, pendant la guerre civile. Arraché à ce destin par une travailleuse humanitaire, il a pu avoir une éducation. Aujourd’hui, il milite pour l‘éducation, la construction d‘écoles pour les milliers d’ex-enfants soldats de son pays.

http://emmanueljal.com/
http://www.gua-africa.org/

Faut-il être exceptionnel pour parvenir à s’en sortir, et même à aider les autres quand a eu un départ dans la vie si difficile ? Pour terminer ce Learning World, la psychologue et psychothérapeute italienne Maria Rita Parsi nous explique comment, en cas de traumatisme grave, le fait d’aider les autres peut faire partie du processus de guérison.

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

La difficile réforme du système éducatif américain