DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mettre un pied à l'étrier à tous les profils d'entrepreneurs


business planet

Mettre un pied à l'étrier à tous les profils d'entrepreneurs

Les chômeurs de longue durée, les jeunes, les personnes âgées, les handicapés, les femmes ou encore les membres de communautés ethniques, autant de groupes sous-représentés chez les créateurs d’entreprise en Europe. En Grande-Bretagne depuis quelques années, il existe un programme qui permet à ces populations de concrétiser, d’aller au bout de leurs bonnes idées et les résultats sont excellents !

A Bristol, nous rencontrons Michaël Bennett qui depuis deux ans, s’est spécialisé dans la location de chambres pour étudiants. Son business fonctionne très bien. Il a déjà créé six emplois. Avant de se lancer, ce quinquagénaire a vécu deux années de chômage ; puis, il s’est adressé à Outset.

A travers ce programme qui vient de recevoir le Grand Prix de Prix Européen de l’Esprit d’Entreprise de la Commission européenne, Michaël a suivi une formation de deux mois pour le démarrage de son activité. Résultat : il a retrouvé confiance et a considérablement affiné son idée de départ.

“Avant, on louait nos chambres pour seulement 70 livres ; aujourd’hui, c’est 175,” souligne Michaël, “parce que j’ai appris comment un peu mieux commercialiser le produit, comment améliorer les services que nous proposons et j’ai obtenu beaucoup de ces informations auprès d’Outset.”

En 2012, Michaël a réalisé plus de 300.000 euros de chiffre d’affaires. Il accueille désormais, une cinquantaine d‘étudiants du monde entier et compte bien ne pas en rester là. “On aimerait créer une école où on pourrait enseigner l’anglais à nos pensionnaires,” explique Michaël, “on souhaite aussi tisser des liens avec des entreprises locales pour pouvoir aider nos locataires à trouver un emploi.”

Rencontre entre Bev Hurley, la patronne d’Outset et George Ferguson, le maire de Bristol qui est bien conscient de l’impact du programme sur l‘économie de sa ville. “Près de 170 entreprises ont vu le jour,” insiste George Ferguson, “ce qui représente plus de 200 emplois et plus d’un million de livres supplémentaires pour l‘économie de Bristol.”

Dans toute l’Angleterre, près de 1500 emplois ont été créés grâce à ce programme particulièrement innovant dans sa méthodologie. Il comporte différentes étapes pour redonner confiance, former les entrepreneurs, établir les business plan et bien sûr, s’assurer de la viabilité du projet. Objectif : permettre aux futurs entrepreneurs de décrocher les fonds nécessaires. “Une fois qu’on est certain que leur business plan tient la route, on peut les présenter à des organismes de prêt et c’est beaucoup plus facile pour eux d’obtenir ce financement tout-à-fait crucial,” assure la responsable du programme, Bev Hurley avant de préciser : “à ce jour, on a levé environ un million de livres pour nos participants, même pour ceux qui se sont retrouvés en situation de faillite ou exclus des principales sources de financement.”

Mais le dernier mot revient à Michaël Bennett qui nous livre ce qui pour lui, constitue les clés du succès. Il faut d’abord “avoir une idée – quelque chose qui vous passionne vraiment -,” dit-il, “croire en vous, être sûr de votre capacité à concrétiser ces idées, travailler dur et avoir l’envie de réussir.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

L'avenir des vieux téléviseurs est dans la céramique