Skip to main content

Dernière Minute
Le jardin d’enfants vert
| Partager cet article
|

Tout le monde ou presque s’accorde sur la nécessité de protéger l’environnement, mais quand il faut agir, on préfère souvent se dire que la prochaine génération s’en chargera. Les plus jeunes sont-ils prêts à assumer l’héritage qu’on leur laisse ?
En Pologne, certains se mobilisent très tôt. Un défilé de tout-petits prend la direction de la rivière Bytomka qui traverse la ville industrielle de Zabrze, l’une des plus polluées d’Europe. Ils participent à une activité de sensibilisation à l’environnement. L‘écologie occupe une large place dans l’emploi du temps au sein de leur jardin d’enfants. Karolina et Joanna, toutes deux éducatrices, veulent la faire entrer dans le quotidien des bambins. “Je fais partie des personnes qui peuvent influencer le plus les enfants sur ces questions,” estime Karolina, “c’est à nous de transmettre ces connaissances parce que dans quelques temps, il sera peut-être trop tard : nous serons submergés par les déchets et ce sera la fin.”

Le tri des déchets par exemple, est à la fois, un jeu et un apprentissage. Chaque Européen génère par an, plus de 500 kilos de déchets, plus du tiers se retrouvant directement à la décharge.
En Pologne, des efforts ont été faits. C’est l’Etat-membre qui a le plus réduit sa quantité d’ordures non recyclés entre 2001 et 2010.

“Je vois vraiment les résultats de ce travail avec les enfants,” explique Joanna, “je les observe dans les situations de tous les jours. Avant, quand ils se lavaient les mains, ils utilisaient beaucoup d’eau sans faire attention au gaspillage ; maintenant,” poursuit-elle, “alors qu’ils sont très jeunes, au bout de quelques mois, même s’ils ne sont pas capables de fermer le robinet, ils nous disent de le fermer parce que ce n’est pas bon pour l’environnement.”
L’initiative de ce jardin d’enfants a été menée vec le concours d‘écoles de six pays différents dont la France, l’Italie et le Portugal. Elle s’intègre au programme Comenius qui vise à promouvoir la coopération entre établissements scolaires. La plateforme internet e-twinning permet aux enseignants, de solliciter des partenaires et de monter des projets communs avant de se rencontrer en vrai. “Jusqu‘à maintenant, on a visité une école en Turquie et on a comparé nos méthodes de travail,” souligne la directrice du jardin d’enfants, Ludomira Borys Paradysz, “on a visité une école mobilisée sur les questions d’environnement : ils ont leur propre potager dont ils s’occupent tout au long de l’année,” insiste-t-elle avant d’ajouter : “les élèves apprennent comment prendre soin des plantes et vivre dans leur environnement, le respecter et non le dégrader.”

Les enfants de Zabrze sont aussi amenés à visiter la nouvelle usine de traitement des eaux de la ville. Elle permet de récupérer les eaux usées qui avant, se déversait dans la rivière Bytomka. Sa directrice constate une évolution dans l’attitude des jeunes générations. “Je montre aux jeunes, l’usine de traitement des eaux usées, en particulier le coeur de l’usine,” raconte sa directrice Grazyna Peciak. “Donc, ils voient ce qui sort des égoûts et qui provient de leurs maisons, ils sont très intéressés par tous les processus,” estime-t-elle, “ils veulent comprendre ce qui se passe, voir par où les eaux usées arrivent, par où elles repartent… C’est stimulant.”

Pouvoir vivre et grandir dans une nature respectée, c’est tout ce que veulent nos deux éducatrices et les enfants dont elles s’occupent. “Il y a un investissement fort de la part de tout le personnel du jardin d’enfants et on voit les résultats auprès des enfants,” assure Karolina avant de lancer : “je suis sûre que plus tard, ils formeront une petite troupe d’adultes conscients de leur impact sur l’environnement.”

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?